Update: Une piste parmi d’autres sur l’enlèvement de la petite Maddie McCann

83269764_pC’est un journaliste anglais, Christopher Story, qui a sorti l’info: la petite Madeleine McCann aurait été enlevée pour le compte du president de la commission européenne, José Manuel Barroso. Comme avec l’affaire Joris Demmink aux Pays-Bas, on se rapproche furieusement des réseaux d’extrême droite installés après guerre, mais par l’Allemagne cette fois.

Je vous donne ici un peu les infos brutes sur le sujet, qui restent bien sur sujettes à caution. Toutefois, les mécanismes qui sont dévoilés existent bel et bien, notamment en France. Reprenons.

Maddie a été enlevée à l’Ocean Club Resort de Praia da Luz, au Portugal, le 3 mai 2007. D’après Christopher Story, c’est un groupe néo nazi lié à la Défense allemande et basé à Dachau, appelé le Deutsche Verteidigungs Dienst (DVD), qui a fait le coup. Ceci, à l’instigation de Barroso, le président de la commission européenne, cet instrument de gouvernance fasciste, depuis 2004. Barroso a aussi été premier ministre du Portugal en 2002, franchement atlantiste, et a jeté les bases de la crise économique catastrophique que connaît son pays. D’ailleurs, il a fait exactement la même chose avec l’Europe, à croire que son seul but est de nous ruiner.

 Le DVD, semble-t-il, mène les opérations secrètes des services allemands. Mais à vrai dire, personne n’en a entendu parler, ou presque. Le DVD aurait une antenne à Bruxelles dans les bâtiments de la Commission européenne, et beaucoup de politiciens européens figureraient parmi ses clients.

D’après Story, le DVD est impliqué dans d’importants réseaux pédophiles qui enlèvent des enfants, et cela depuis des années. Des enfants sélectionnés seraient kidnappés et utilisés pour les perversions d’une élite, la production lucrative de snuff movies, et la prostitution.

Des politiciens nationaux de différents pays en bénéficient. Georges Bush 1er[1] et même son fils auraient été des pions du DVD, de même que l’ex premier ministre de Thatcher Edward Heath, impliqué dans le réseau pédophile anglais[2] et grand habitué, avec Jimmy Savile, des balades à Jersey où les enfants de l’orphelinat étaient envoyés sur son Yacht, le Morning Cloud. Les agents anglais du DVD auraient été recrutés par l’historien spécialiste de la période Nazie, Hugh Trevor-Roper, qui était probablement un agent double. Lors du procès de Nuremberg, Trevor Roper, devenu ensuite directeur du Times, aurait fait son possible pour dissimuler l’implication de scientifiques et dignitaires nazi, parmi lesquels Adolf Hitler.

Le DVD aurait ses locaux au même endroit que le SATINT (satellite monitoring system). Il aurait été créé par l’espion et amiral allemand exécuté après la guerre, Wilhelm Canaris, en 1943[3], quand les nazis ont compris qu’ils allaient perdre la guerre. Il fallait donc négocier une paix favorable. Certains disent que le DVD n’est pas nazi, mais qu’il aurait quand-même transféré de l’or, des dignitaires du Reich, des scientifiques, vers l’Amérique latine, notamment en Argentine. Aujourd’hui, le DVD contrôlerait une grande partie du trafic de cocaïne et d’héroïne, ainsi que tous les grands réseaux pédophiles. Le Bilderberg et la commission trilatérale, tous deux créés par Rockefeller, le premier en 1953 et le deuxième en 1973 lors du choc pétrolier, seraient des vitrines « officielles » du DVD bien que la plupart de leurs membres l’ignorent. La spécialité du DVD serait de faire chanter les futurs leaders politiques mondiaux. Et pour le DVD, l’Europe n’est que la première sphère d’influence allemande.

article-1041818-023225A400000578-196_468x570Le 7 août 2008, la Metropolitan Police de Londres parlait d’un email envoyé depuis Praia da Luz, dans lequel une photo de Maddie a été envoyée juste avant l’enlèvement, et que Maddie a probablement été sélectionnée et enlevée pour un réseau pédophile basé en Belgique. Problème : l’information est anonyme.

Pour Story, ce réseau est contrôlé par le DVD et a parmi ses clients la commission européenne.

La procédure du DVD est que le client reçoit trois photos d’enfants et en choisit un. La victime sélectionnée est alors enlevée et envoyée chez le client. addie aurait été sélectionnée trois jours avant son enlèvement.

Apparemment, un certain nombre de photos d’enfants ont été faites par un personnage présent à l’Ocean club resort. C’est Barroso lui-même qui aurait choisi la photo de Maddie. Elle aurait d’ailleurs été enlevée au Portugal, parce que Barroso y a tous ses amis puissants, pédophiles et satanistes, qui pourront l’aider à étouffer l’affaire.

Une enquête vite bouclée

Pendant un an, on ne savait pas si Maddie était toujours vivante. Et aujourd’hui, officiellement on n’en sait toujours rien. Une chose est sûre : il y a une rumeur persistante concernant des réseaux pédophiles qui l’auraient envoyée dans des soirées sataniques. Certains l’auraient vue à Toulouse dans ce type de soirées, ce qui est possible même s’il s’agit d’un réseau basé en Belgique. Aujourd’hui, il paraitrait qu’elle est vivante, ce qui serait hélas très étonnant en 5 ans de temps dans de tels réseaux. Et on est toujours en train de chercher un coupable du côté des pervers isolés, comme pour Estelle Mouzin ou Marion Wagon, par exemple. Au Portugal, l’enquête a vite été classée, pour une disparition : en juillet  2008. Mais elle a été rouverte par Scotland Yard en mai 2011 et près de 200 pistes devaient être étudiées. De fait, Maddie continue à être identifiée un peu partout par des témoins.

Et puis il y a ce témoignage du chauffeur de taxi portugais, qui dit avoir pris trois et homme et une femme accompagnés d’une petite fille en pyjama rose la nuit où Maddie a été enlevée. Selon lui, la petite ressemblait beaucoup à Maddie et il dit être « certain » que c’était elle, et ce trajet lui avait semblé bizarre car les clients « n’ont pas dit un mot pendant tout le trajet ». Seulement, il dit que les flics ne l’ont pas pris au sérieux à l’époque.

Ainsi, relate le magazine VSD, ce chauffeur de taxi « a souligné que la jeune fille n’avait pas parlé non plus et «regardait devant elle», comme si elle avait été droguée. Le chauffeur les a déposés non loin de l’Hotel Apolo de Santo Antonio, près de Faro. Il les a alors vus monter dans un 4×4 bleu et repartir. D’après son récit, il s’est alors rendu à la Police Judiciaire (PJ) pour lui faire part de son aventure. Il n’a pourtant jamais été convoqué pour une audition détaillée ». En l’espace de cinq ans, on ne lui a jamais demandé un seul complément d’information.

Story parle du Bohemian Grove, ce cercle « de riches et de puissants« , à tendance satanique qui reste un grand mystère faute de preuves directes. Des sacrifices d’enfants auraient lieu dans ce coin de Californie et chaque mois de juillet s’y tiendraient des cérémonies pour les puissants, qui relèvent du massacre. Un certain Michel Rocard y aurait participé. Bref, une belle bande de tarés, mais « puissants ».

casa pia5L’affaire de la Casa Pia, cet orphelinat[4] où des milliers d’enfants (on parlait de 4.700 victimes) ont été violés pendant des dizaines d’années par des dizaines de pervers, souvent haut placés, a été étouffée et seulement six sous fifres ont été condamnés. Des films, des photos, ont été réalisés, et les témoins ont pu identifier un certain nombre d’abuseurs, qu’ils ont souvent revus à la télé ensuite. La piste de ces personnages puissants qui utilisaient les enfants de la Casa Pia pour un réseau pédophile international n’a évidemment pas été suivie par la justice. Le président Jorge Sampaio avait été cité dans le dossier et mis sur écoute, avant de promettre que la justice serait appliquée… Tous les partis politiques auraient du être mouillés puisqu’ils utilisaient la Casa Pia pour se fournir en chair fraiche. Mais beaucoup ont pu rester en paix, car si les victimes connaissaient leurs visages, ils ignoraient leurs noms. Un classique.

Ainsi, un certain Eduardo Ferro Rodriguez, ex leader du PSOE (parti socialiste portugais, dont Barroso était membre) a été mouillé jusqu’au cou et a été entendu mais seulement pour « entraves à la justice». Paulo Pedroso, le porte parole du parti socialiste, avait été incarcéré pour 15 délits sexuels sur mineurs, en l’espace d’un an (entre 1999 et 2000), mais les médias lui rendaient « hommage » pour ne pas s’être enfui avant ! Le diplomate et ex ambassadeur de l’UNESCO Jorge Ritto a aussi été sous le coup de la procédure (et a été  l’un des seuls condamnés, à six ans de prison), lui qui avait déjà été viré de son poste de consul en Allemagne en 1971, après avoir été mêlé à des abus sexuels sur un mineur dans un parc de Stuttgart. Et finalement, nombre de pédophiles sont restés à la fois dans la structure de la Casa pia, et autour. Et les abus ont continué même si Barroso, alors 1er ministre, avait dit que tout rentrerait dans l’ordre. Barroso, lui, est miraculeusement passé entre les gouttes, mais il faut dire qu’en 2003, quand le scandale a éclaté, Barroso faisait son entrée à la réunion du Bilderberg, ce qui lui assurait une impunité quasi totale.

Un certain Robert Argiz qui se présente comme un simple citoyen, a écrit en novembre 2009 à Barroso pour le mettre face à ses responsabilités et lui demander de rendre Maddie. Entre deux petits fours, peut-être qu’il a eu le temps de la lire. Argiz écrit que c’est donc lui, Barroso, qui a ordonné son enlèvement. Il écrit que d’après le rapport du Global Analysis International Intelligence Agency de Christopher Story, « vous avez ordonné l’enlèvement de Madeleine McCann, après avoir vu les photos d’elle qui vous ont été montrée trois jours avant qu’elle soit enlevée, le 3 mai 2007, et elle est aujourd’hui retenue en captivité sous vos ordres. Le rapport d’analyse nous informe aussi que le 7 aout 2007, le détective John Shore de la London Metropolitan Police intelligence unit a confirmé que Madeleine McCann a été kidnappée sous les ordres d’un haut membre de la Commission Européenne, via des personnes travaillant pour une organisation pédophile en Belgique, présente également au Portugal, après avoir reçu ses photos en pièce jointe dans un e-mail envoyé depuis Praia de Luz ».

20080325_murat
Story a expliqué qu’il avait publié le nom de Barroso suite à des menaces de mort qu’il a reçues par un inconnu lui demandant de ne pas citer Barroso. Mais, justement pour se protéger, Story n’a pas eu le choix et a tout balancé. Finalement, Story est mort en juillet 2010, et certains disent qu’il a été empoisonné lors d’une visite aux USA en mars 2010.

De son côté The Telegraph avait publié un mail envoyé par un agent de la police métropolitaine de Londres à la police de Leicestershire (où vit la famille McCann) en mars 2008, dans lequel l’agent explique que Maddie a été choisie sur photo et enlevée par un réseau pédophile basé en Belgique. Il ajoute que la petite a été prise en photo trois jours avant d’être enlevée.

De fait, toutes les pistes sauf celle du réseau pédophile d’élite ont été explorées, y compris la théorie d’un meurtre commis par les parents, qui ont été largement accablés par la presse. Si la piste Barroso est la bonne, on comprend pourquoi il est impératif de détourner l’attention vers les parents.

D’après 7 sur 7, « Le 28 avril, le police portugaise a faxé l’information au bureau d’Interpol à Lisbonne, en demandant de traiter l’affaire d’urgence, rapportent le Telegraph et The Sun. Le 23 mai, Interpol a transmis les données à ses bureaux de Londres et Bruxelles, mais aussi en Allemagne et en Finlande. Le 27 mai, Interpol a renvoyé un fax à la police portugaise avec une demande urgente d’informations complémentaires. Dans une télécopie non datée, Interpol s’est vu signifier qu’il n’y avait pas plus d’information, selon le Daily Telegraph et le Sun ».

Certains disent aussi que les parents McCann sont membres de la secte Illuminati/satanique anglaise, qu’ils sont sous contrôle mental et qu’ils auraient laissé leur fille se faire enlever.
En juin 2009, Christopher Story disait qu’il venait d’apprendre la mort de Maddie, qui aurait été tuée lors d’un rituel satanique. Au cours duquel JK Rowling, qu’on fait passer pour l’auteure d’Harry Potter, était présente.

C’est une version qui recoupe les dires de plusieurs anciens agents des services anglais, qui ont déclaré que JK Rowling était présente lors de cérémonies sataniques avec la famille royale, y compris une fois dans le sud de la France, quand il a fallu évacuer tout le monde.

Concernant Maddie, deux femmes ont dit l’avoir vue à Amsterdam, l’une d’elles lui aurait parlé, et la petite aurait répondu qu’elle s’appelait « Maddie », que sa maman lui manquait et qu’elle avait été enlevée pendant ses vacances.

map2mapLe rapport Shrimpton

Et puis, il y a ce rapport confidentiel daté de 2008 du « Gerard Group International », un cabinet de renseignements privé. C’est Michael Shrimpton, un avocat spécialisé en intelligence stratégique qui est consultant pour le Gerard Group, qui a rédigé ce rapport. Ses sources viennent pour la plupart des services de différents pays.

Il y est écrit que la police anglaise savait pendant 14 jours où se trouvait la petite Maddie, et cela de manière confidentielle, et Shrimpton mentionne aussi le DVD. Que les autorités portugaises ont tout fait pour freiner l’enquête, et vu la rapidité avec laquelle elle a été close, on ne peut pas le contredire. Que Maddie a été embarquée par la mer pour être placée durant 15 jours sur un grand bateau au Maroc, pour ensuite être débarquée au port d’Anvers, et à l’époque elle se trouvait probablement, selon l’auteur, sur le territoire belge, mais en danger de mort.

Il parle de l’implication des services Portugais, Belges et Allemands et le meurtre de Maddie à l’instigation de l’Allemagne, explique Shrimpton, va mener au clash entre l’Europe et l’Angleterre.

Selon lui, ce serait la Direccao Central de Combate ao Banditismo (DCCB), unité antiterroriste, qui mènerait l’enquête en réalité, et qui rapporterait les faits à la Seguranca, les services secrets portugais. Eux-mêmes, comme tous les services secrets, inflitrés par les groupes fascistes issus des réseaux Gladio et qui sont toujours aux commandes dans de nombreux pays d’Europe si ce n’est tous.

Il explique que le DVD utilise le réseau pédophile pour compromettre des politiciens, et cela dans l’intérêt de l’Allemagne. Il ajoute que « Les autorités portugaises doivent être au courant d’une activité pédophile organisée dans la région de Faro aux alentours du 3 mai. Plusieurs enfants avaient déjà été enlevés ou avaient survécu à des tentatives d’enlèvement dans les six mois précédent l’arrivée des McCann ».

Shrimpton précise que les photos de Maddie ont été prises les 29 ou 30 avril avec un appareil numérique et probablement un téléphone, sur une plage près de Cap St Vincent. Les photos auraient été envoyées le 1ermai par e mail depuis Praia da Luz, utilisé par un agent du réseau de Lisbonne. Le mail aurait été envoyé à Bruxelles à quelqu’un du réseau proche de la communauté européenne. Ledit mail aurait été intercepté mais son importance n’a pas été perçue.

disparition-maddie-les-parents-racontent-leur-aneantissement-totalLe bateau qui l’aurait embarquée serait le Stentor, sous drapeau hollandais, numéro 6571ZG1999, attaché au port de Sneek, détenu par un hollandais d’Amsterdam, qui aurait quitté Portimao le 1er mai pour aller à Praia da Luz à 30 km de là. Le propriétaire de ce bateau a été en contact avec un certain Sergei Malinka, citoyen russe qui a été interrogé par la police portugaise. D’aucuns pensent que c’est lui qui aurait pris les photos de Maddie à la plage. Un certain Robert Murat était aussi dans la ligne de mire, notamment parce que des témoins[5] l’ont vu entrer et sortir de l’appartement des McCann le soir où elle a disparu, et a donné au faux alibi pour éloigner les soupçons. L’appartement de la mère de Murat, chez qui il vivait, se trouvait à 2 minutes à pieds de là où Madeleine McCann a été enlevée[6]. On a aussi trouvé une pièce secrète dans la villa familiale, de 8 m sur 4,5m, sur un peu plus d’un mètre 20 de hauteur, et de l’ADN de Maddie aurait été retrouvé chez lui.  Il avait aussi participé aux recherches le soir de l’enlèvement. Murat est d’ailleurs le seul à avoir été réellement suspecté dans cette affaire[7]. Sa copine a également donné un faux alibi mais n’a pas été inculpée. Celle-ci était mariée avec le type qui nettoyait la piscine du Ocean Club.

Pour en revenir au rapport de Shrimpton, Malinka serait un pion du DVD pour ce qui est du trafic de drogue, d’après ce rapport, et faisait des trajets en bateau entre Lagos (5km de Praia da Luz) et la péninsule Ibérique chargé de cocaïne. En 2008, alors qu’il était embêté par la police, sa voiture a carrément été incendiée en bas de chez lui.

Dans la soirée du 3 mai, Malinka aurait été en contact avec le popriétaire hollandais d’un autre bateau, le Panic II, qui est arrivé à Praia da Luz à 19h 45 juste avant la fermeture de la marina.

Les parents de Madeleine étaient à 40 mètres de l’appartement et ont vérifié si les enfants allaient bien à 20 h 10 pour la dernière fois.  A 21 h 15, le Panic II quittait Praia da Luz en direction d’Albufeira, au sud du Portugal, où il ‚narrive jamais. D’ailleurs, il n’y aurait plus de trace de ce bateau ni de ses propriétaires après le 3 mai. Shrimpton pense que le Panic II avait rendez-vous en mer avec le Stentor. D’ailleurs, plus de nouvelles non plus du propriétaire du Stentor.

D’après l’auteur du rapport, deux hommes dont un armé d’un semi automatique et une femme sont venus chercher la petite. Ensuite, un témoin aurait vu une fillette ressemblant à Maddie se faire embarquer à la marina. Ensuite, une piste laisse penser qu’elle a été emmenée en ferry jusqu’à Tanger au Maroc. Mais selon Shrimpton cette piste est probablement fausse. Le 18 mai, Maddie serait vue sur le Naomi Corlett, un bateau enregistré au Portugal mais pas signalé depuis 2003, et qui contient un compartiment infra rouge et insonorisé dans lequel aurait été cachée Maddie. Et ce bateau est exploité par un trio composé de Sergei Malinka, Stephen Hare et Matthew Fazackerley. Il se dit aussi que Malinka et Murat se sont téléphonné plusieurs fois la nuit de la disparition de petite. Or, Malinka a dit qu’ils ne s’étaient plus parlé depuis un an.

Quant à la Clio qui a emmené Maddie à la marina, elle aurait fini sa course en Espagne dans la région de Tolède au sud de Madrid. Apparemment, des snuff movie auraient été tournés dans cette ferme qui a une grange, et des dizaines de tombes d’enfants peu profondes entourent l’endroit. La plupart de ces enfants auraient été enlevés dans les rues de Paris. Des observations satellite auraient confirmé la présence des tombes, et des agents des renseignements auraient reconnu le site.

Enfin tout le monde (chaque service) dissimule des informations et les cache aux autres services, afin de protéger ses propres pédophiles.

——————————

Bref, le mystère n’est pas résolu, mais il semble que comme ont dit, « il y avait du monde dans le boug ». Pas mal de gens bizarres se trouvaient dans le coin, c’est sûrement anodin. Comme le sont les connexions de ces personnes, quand on y regarde de près.

L’info est certainement à noter dans un coin, en attendant d’autres éléments de preuve. Mais quand-même, ça fait beaucoup de coincidences.

 
Ajout du 16/02/2013:
Un pédophile en série, Raymond Hewlett, un ancien soldat qui a lui aussi été soupçonné de l’enlèvement de Maddie et est mort en 2010, aurait fait des révélations, d’après le tabloïd The Sun. Hewlett aurait ainsi raconté sur son lit de mort qu’il savait ce qui était arrivé à la petite, mais on n’en sait pas plus.
D’un autre côté, des recherches sont lancées en Russie et en Ukraine pour retrouver Maddie. La représentante de « Ukrainian Missing Persons Association »‘ a déclaré que ces recherches sont menées après que la famille McCann « ait eu des informations d’un homme mourant disant qu’il avait participé à l’enlèvement de Maddie et qu’elle devait se trouver dans cette zone« .


[1] Georges Bush 1er aurait même été le chef du DVD, ordonnant par exemple l’exécution du l’agent de la CIA Jack Roach en janvier 2005, au siège d’UBS à Zurich, avec l’accord du président Suisse. Apparemment, il détenait des preuves de comptes off shore. D’après Story, Bush n°2 était même menacé par son père, et les deux se détestaient.

[2] Heath aurait été recruté avant guerre par le DVD.

[3] D’après Story, canaris, qui a officiellement été exécuté après la guerre, aurait continué à piloter le DVD jusqu’en 1976, quand il est tombé malade. Depuis 2006, Bush Senior aurait les commandes, mais comme il est désormais très malade à son tour, quelqu’un l’a sûrement remplacé. De fait, les origines allemandes de la famille Bush et le rôle de Prescott Bush, le grand-père, auprès des nazis, ne sont désormais plus un mystère.

[4] L’institution avait été créée en 1780 par l’intendant de police Diogo Inacio Manique, et installée dans la capitale. Elle est devenue la plus grande institution pour enfants du pays.

[5] Au total, huit témoins l’auraient identifié.

[6] Un sud africain a même déclaré qu’en sondant le terrain sous la maison, il a trouvé une tombe qui serait celle de Maddie. Rien n’est moins sûr, même s’il y a peut être quelque chose d’enterré chez Murat, et la police aurait aussi scanné le sous sol sans rien trouver.

[7] Toutefois, il avait un sosie qui était le fils du propriétaire de l’Ocean Club Resort, Angus Symington.

Source: http://dondevamos.canalblog.com/archives/2013/01/28/26273077.html



Catégories :Société

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :