Les Européens de l’est entrent en croisade contre les extrémistes en Syrie

438752

Le lieutenant-colonel Sergueï Razoumovski, initiateur de l’appel

Plusieurs milliers de réservistes se sont inscrits dans le corps des volontaires russo-ukrainiens qui se rendra en Syrie pour combattre les extrémistes islamiques, nous informe la revue Novii Region.

L’initiateur de la création de ce corps de volontaires est un vétéran du service de renseignements ukrainien, le lieutenant-colonel Sergueï Razoumovski. Son appel à rejoindre ce détachement militaire et qui a été publié dans les médias, a eu un certain écho et a attiré beaucoup de bénévoles de la Fédération de Russie, de Biélorussie, de Moldavie et d’Ukraine.

Cette initiative du colonel Razoumovski est née avec le bombardement de l’armée syrienne par l’armée israélienne et a été enflammé par la levée de l’embargo de l’UE sur les livraisons d’armes à l’opposition syrienne, et le franchissement de la frontière entre la Turquie et la Syrie par le sénateur républicain John McCain pour rencontrer les terroristes d’al-Qaeda qui sont sous le commandement de Salim Idris, le chef de l’armée syrienne libre.

Selon Sergueï Razoumovski, les volontaires s’inscrivent pour se rendre en Syrie, comme en 1876-1877, où des volontaires et des personnes de la population orthodoxe faiblement armés se mirent aux côtés de l’armée russe pour se battre pour l’indépendance de la Roumanie, la libération de la Bulgarie, la Serbie et la Grèce du joug ottoman. « Quand la Bulgarie avait été noyée dans le sang par les Turcs, les volontaires étaient arrivés de toute la Russie. Ces gens ne viennent pas pour des rations, des médailles ou des récompenses, mais pour défendre la foi orthodoxe », a déclaré Razoumovski.

Le corps des volontaires de la paix dirigés par le lieutenant-colonel Sergueï Razoumovski pourraient jouer un rôle important dans les événements qui se déroulent au Moyen-Orient parce qu’il est déjà structuré en catégories comme une force armée, où prédominent des experts dans l’exploitation et la maintenance des systèmes d’armes les plus modernes. Parmi eux, il y a, en plus, les redoutés parachutistes et d’anciens combattants des forces spéciales OMON (vétérans des combats de rue et de lutte anti-insurrection en Tchétchénie et en Afghanistan), parmi lesquels se trouvent des équipes d’élite qui ont opéré dans le passé au sein des systèmes de défense antiaérienne russes S-200 et S-300, les systèmes de missiles de croisière supersoniques 3M-54 Klub, P-700 Granit, P-800 Oniks, et subsoniques Kh-555/Kh-101 (portée 3000 km), des batteries d’artillerie de haute précision avec des projectiles à guidage laser « Krasnopol » et « Kitolov-2M » et des missiles sol-sol OTR-23 Oka (portée 500 km). Une fois en Syrie, ils n’auront besoin d’aucun temps d’adaptation et seront d’emblée opérationnels sur les systèmes S-300 et autres armes modernes complexes, devenant dans le même temps des instructeurs pour les militaires syriens.

Selon l’initiateur de l’action, les autorités syriennes auraient offert aux volontaires la citoyenneté du pays, eux et leurs familles et leur auraient proposé de contribuer financièrement à l’achat de leur maison (après la guerre). L’auteur de l’appel affirme qu’il a l’intention d’adresser un message au responsable du gouvernement syrien et au commandant de la Flotte russe de la Mer Noire pour aider aux déplacements des volontaires.

Il est possible que l’initiative de paix des volontaires (si vis pacem, para bellum, ndt) s’étende et gagne des adeptes dans les anciens états communistes, qui sont maintenant membres de l’OTAN, en raison du cynisme exprimé par les USA vis-à-vis des soldats de ces pays pendant la phase de pré-adhésion. Par exemple, les USA ont imposé à la Roumanie, comme condition d’intégration à l’OTAN, de réduire sa structure défensive à 25% de ce qu’elle était en 996. De 1997 à 2004, lorsque la Roumanie a rejoint l’OTAN, 86 unités militaires ont été fermés, en particulier ceux équipés de la technologie la plus moderne à ce moment-là.

À la suite de cela, en 1998, les batteries S-125 (Neva/Petchora) 2A (portée 35 km, altitude maximale 18 km), entrées en dotation de l’armée roumaine en 1986, ont été « données » à Israël. Notez que le 27 mars 1999, un vieux missile S-125 a abattu un avion « furtif » états-unien F-117 dans la localité yougoslave de Budjanovci et la version Petchora-2M a été extrêmement efficace dans la lutte contre les missiles de croisière. L’objectif des USA était de disposer des armes produites à l’est pour alimenter les guerres civiles sur le continent africain, en particulier en Angola.

Les intermédiaires de telles transactions illégales d’armes qui violaient l’embargo sur les armes imposé par l’ONU, étaient des officiers de l’armée israélienne, originaires de Roumanie. L’un deux était le lieutenant-colonel Shimon Naor auquel les autorités roumaines ont émis, en plus, un passeport roumain au nom de Simon Herscovici. Né le 19 octobre 1949 à Galati, il a fait une brillante carrière militaire dans l’armée israélienne, en participant aux guerres israélo-arabes et formait un tandem avec le colonel Oliver North (conseiller militaire du président Ronald Reagan) impliqué dans l’opération Iran Contra (Irangate) en 1986.

Cette aventure profitable uniquement aux USA et à Israël au détriment de la Roumanie a fait que, de 38000 officiers roumains actifs il n’en est plus resté que 19000 et de 37000 sous-officiers l’on est passé à 23000. Plus de 30000 officiers et sous-officiers roumains qui étaient en fait de véritables professionnels, furent limogés laissant l’armée sans opérateurs pour les systèmes des armes modernes. Des situations similaires se trouvent en Bulgarie, Hongrie, République Tchèque, Slovaquie, Pologne, les ex-républiques yougoslaves de Slovénie et de Croatie, tous membres de l’OTAN mais aussi en Moldavie, Ukraine, Monténégro, Biélorussie, Géorgie et en Azerbaïdjan, qui ne sont pas membres de l’OTAN. Notez que dans la plupart de ces pays les réservistes ont constitué leurs propres structures syndicales, reliées entre elles, ce qui leur donne une autonomie maximale de décision.


Valentin Vasilescu est pilote d’aviation, ancien commandant adjoint des forces militaires à l’aéroport Otopeni, diplômé en sciences militaires à l’Académie des études militaires de Bucarest en 1992.

Source: http://www.voxnr.com/cc/etranger/EFZppykuuZwigCrvFk.shtml



Catégories :International

Tags:, , , , , , , , , ,

4 réponses

  1. Concernant l’information sur les corps des volontaires des reservistes des pays de l’est qui vont partir combattre en Syrie.

    Pour l’instant c’est pas du tout clair et plein des non-dits, des suppositions et des des possibilités de provocations.

    Premierement il faut une acceptation d’Assad, sans cela c’est impossible – voudrait-t-il des ces combattants ou il se porte tres bien avec son armee et n’a pas besoin d’aide.

    Deuxiemment – il faut une approbation et l’acceptation des haut commandement russe et de la flotte russe marine. Comment ils vont se rendre en Syrie ? A pied ? Via la Turqui e ou des autres pays limitrophes ? Pour que l’Erdogan et les bandits les mettent de suite au zindan et appellent l’Aljazeera pour filmer les mercenaires terroristes russes ?

    Troisemement – leur arrivée risque de detruire la fine position diplomatique russe dans ce conflit qui se positionne comme le pacificateur, negociateur et prone la non-ingerence dans les affaires et des conflits interieurs des pays etrangers.

    En suite, une chose importante – il y a pas long temps une information sur la preparation d’une provocation avec des personnes d’origine slave circulait sur le net, on disait qu’on va recruter des russes/ukrainiens pour aller combattre en Syrie de coté de l’Assad pour en suite leur infliger l’utilisation des armes chimiques dans les uniformes des soldats syriens et on ne sait pas plus quoi encore, en filmant tout ca biensur.

    Pour l’instant Assad et la Syrie n’ont rien dit au sujet de cette initiative des reservistes, mais en contact avec le colonel Razoumovski est entré …l’Emir de Dubaî et le premier-ministre des Emirates Arabes Unis – le milliardaire Rachid Al Maktoum, EAU est un pays de la coalition anti-syrienne, il a dit que « …Les engagés volontaires ne doivent pas se limiter à la Syrie, il y a de la place pour eux dans d’autres pays du Proche-Orient, et leur participation aux conflits régionaux peut jouer le rôle décisif…».

    Mr Razoumovski represent l’organisation des vetarans de guerre qui manquent de financement et se sentent oubliés de tous. Il s’agit le plus probablement de sa propre initiative. Dans son dernier intervieuw il affirme qu’il a l’acceptation de Shoïgu, le ministre de la defence russe et de la flotte de la mer noire – pour l’instant aucune information des personnes russes haut-placées n’est apparue dans la presse, s’il se trouve que se sont les fantasies de Mr Razoumovski – il risque fort de se faire arreter par les services secrets russes ou autres dans les jours qui viennent. On parle aussi d’une provocation des services secrets ukrainiens, certains des ces employés sont à la solde des USA – nottament toujours pour des provocations des « mercenaires russes utilisant des armes chimiques en Syrie ». Selon l’information de l’Ankhar – un groupe des bandits syriens s’est adressé il y a pas long temps a une societé de gardiennage ukrainienne avec la demande de les aider pour effectuer cette provocation.

    Mr Razoumovski est-il en courant de tout cela et de quel coté il se trouve – ce n’est pas encore tout à fait clair. On attend la suite et on demande d’etre prudent quand a l’engagement dans ce corps. Des arnaques sont possibles, des promesses fausses aussi.

    • Assad est en passe de réussir à vaincre la rébellion avec ses propres forces armées, d’après les informations qui reviennent du conflit. L’ASL voit les zones où elle peut exercer de l’influence se réduire comme peau de chagrin; à priori les choses sont en bonne voie pour Assad et le peuple syrien mais il y a un problème avec la nature des troupes adverses: elles se renouvellent. Du fait de la propagande politique, médiatique et religieuse dans les pays musulmans et occidentaux, il continue à y avoir des volontaires pour emplir les rangs des troupes rebelles. De plus, ils disposent d’une ligne de crédit quasi-illimitée venant de la part des USA, de l’Arabie Saoudite et du Qatar, comme de l’UE. Leur capacité à nuire n’est pas encore anéantie!
      La position diplomatique de la Russie est certes compliquée à tenir, bien qu’elle y soit parvenue avec brio jusqu’à maintenant, réussissant à justifier l’envoi de missiles S-300 en Syrie (même s’ils n’y sont pas encore, les déclarations russes confirment la transaction), à faire partie du groupe de négociations tout en protégeant les côtes syriennes de la marine US.Les attaques aériennes israéliennes récentes ont mis en lumière la vulnérabilité de la Syrie face à son voisin, qui peut le bombarder sans trop de craintes de représailles, puisque les USA se serviraient de ce prétexte pour intervenir avec tout leur arsenal présent dans la région.
      C’est que la position de Bachar al-Assad n’est pas aisée non plus: isolé de la scène internationale par le tintamarre de mensonges que l’Occident impose au monde, ses dénonciations répétées de la conspiration atlantiste contre la Syrie tombent dans l’oreille de personnes pour leur majorité endormies, anésthésiées par le matraquage médiatique.
      Il a besoin des S-300 pour contrer les raids aériens israéliens, et il a besoin de personnes pour manier ce matériel complexe; il a besoin de renforts là où il peut en trouver, et la proposition du colonel Razoumovski n’est pas à prendre à la légère. La Russie n’a pas besoin de s’afficher comme le sponsor de cette opération; cependant, étant donné que l’ASL est sponsorisée ouvertement par l’Occident dans une manoeuvre aussi illégale qu’ignoble, la position de l’Occident n’est en réalité pas si forte que cela non plus, puisqu’ils doivent normalement passer par le Conseil de Sécurité de l’ONU pour une intervention: la Russie et la Chine vont sans doute s’opposer à eux ensemble pour protéger l’Iran.
      Le fait qu’il s’agisse de volontaires qui ne sont pas en service actif pour leurs pays respectifs dédouane la Russie de toute accusation d’ingérence dans ce conflit: les volontaires qui s’engageraient pour la Syrie sont des adultes, libres de leurs faits et gestes, et responsables d’eux-mêmes. En regardant bien la situation, elle rappelle quelque peu celle de l’Espagne des années de guerre civile, avec ses volontaires républicains internationaux – dans un nouveau contexte.
      Du coup, cela confère à cette initiative une coloration de libération d’un pays assiégé par une entreprise dictatoriale et fanatique, celle de la violence ethnique et religieuse des intégristes islamistes qui mettent la Syrie à feu et à sang…
      Mais vous avez raison, nous attendons la suite; puisse-t-elle être propice à la liberté du peuple syrien.

  2. A reblogué ceci sur Will Summer – Sum Liber and commented:

    L’implication de forces armées volontaires originaires de l’ancienne sphère d’influence soviétique, qui est en fait ici surtout la sphère d’influence chrétienne orthodoxe, apporte une dimension supplémentaire à ce conflit qui ne peut pas être taxée d’ingérence étrangère puisqu’il s’agit de volontariat sur une chose sur laquelle l’état n’a pas de prise – c’est même inscrit dans la loi, qui sont les convictions personnelles de ceux qui les assument.
    Les méthodes des mercenaires toxicomanes en Syrie qui se font présenter comme des libérateurs par les médias co-optés de la machine babylonienne ne respectent ni les règles d’engagement au combat ni le droit de la guerre international. Des crimes de guerre et contre l’humanité sont perpétrés régulièrement en Syrie par l’ASL.
    Il est primordial que les combattants arrivant en Syrie pour combattre les extrémistes ne commettent pas ces erreurs, afin que leur victoire n’ait aucun goût amer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :