Le «wahabo-takfirisme»: la grande arnaque pour abrutir et dominer !

djihadiste

Un djihadiste dans une maison à Alep, avec le drapeau d’al-Qaeda

Par Djerrad Amar, le 5 juin 2013

Pour contourner l’Islam qui interdit d’entrer en guerre sainte contre d’autres Musulmans ou de tuer sans un motif certifié valable et autorisé, les ‘wahabites’ ont trouvé avec les ‘takfiristes’ l’alliance idéale et le moyen approprié pour combattre tous les pays musulmans qui n’entrent pas dans leur giron.

Le « Wahabisme » est une doctrine rigoriste en référence à Ibn Abdelwahab (1703-1792), qui en est le fondateur. Elle combat tous les Musulmans qui ne s’y soumettent pas en les considérant comme des apostats. Après sa condamnation, il fuit en se fixant à Dariya où il trouve chez les ben Saoud un soutien. Ces derniers trouvent en lui et son idéologie un moyen de combattre les tribus afin de les assujettir à leur pouvoir politique et religieux. Ainsi se forma le Royaume d’Arabie Saoudite avec son système qui perdure jusqu’à nos jours.

Le « Takfirisme » est mouvement sectaire fondé en 1971 par Moustafa Choukri. Il qualifie de mécréante la société musulmane et d’hérétiques tous les Musulmans ne partageant pas son point de vue. Leur assassinat est de ce fait licite.

Il n’est donc pas étonnant que ces deux idéologies similaires, violentes, se rejoignent pour faire union – en cohabitant en bonne intelligence – contre tout État musulman qui n’entre pas dans leur doxa. Les riches familles royales saoudiennes étant wahabites et alliées aux intérêts américains et sionistes, il est logique qu’elles s’accaparent ces mouvements pour en faire un instrument politique et un moyen militaire à leur service.

Pour l’Occident – dont les intérêts vitaux se situent principalement chez les Arabo-Musulmans, surtout pour ce qui est de l’énergie – il ne peut trouver de meilleurs alliés, et moins couteux,  pour sécuriser ses approvisionnements et maintenir son influence que les Arabes eux-mêmes. D’où leur division et leurs antagonismes qu’ils cachent derrière des organisations et des ligues de façade qui se sont avérées des attrape-nigauds, des instruments dévoyant la cause, voire des moyens d’autodestruction.

Le ‘wahabo-takfirisme’ sert les intérêts occidentalo-sionistes. C’est la raison pour laquelle ils le soutiennent, l’encouragent et l’arment. Cette idéologie est un dispositif d’importance dans leur stratégie de domination.

Des séries de concepts, de qualificatifs et de termes ont été érigées ‘bonnes’ à servir ou ‘interdites’ d’usage afin de promouvoir ces groupes de tueurs et leurs ‘faits’ de guerre.

C’est ainsi que la majorité des médias occidentaux dits « mainstream » ont été mis au service de cette cause avec pour mission de mentir, berner, tromper, faire diversion, falsifier. Faire tout pour ne pas laisser percevoir la réalité. Ces médias évitent d’utiliser, par exemple, à l’endroit des wahabo-takfiristes,  des termes comme « terroristes », « assassins », « islamo-fascistes » ou tout autre qualificatif fort, mais qui étaient d’usage quand il s’agissait de les combattre. Ils font croire, sournoisement, que c’est pour ne pas froisser les Musulmans, sachant bien que ces derniers en utilisent de plus tranchants à leur égard. Il s’agit bien sûr d’une tromperie, car les décideurs occidentaux veulent cacher une stratégie consistant à instaurer le chaos dans certains États musulmans en manipulant les franges les plus ignorantes et les plus extrémistes des populations par leurs comportements immondes et absurdes avec l’assistance, l’assentiment et la couverture religieuse de certaines monarchies arabes. Ces ‘wahabo-takfiristes’, pour l’écrasante majorité des Musulmans, sont non seulement très loin des préceptes de la religion islamique, mais encore plus loin de les représenter.

Ils utilisent par contre des qualificatifs mesurés tels « opposants », « rebelles » , « dissidents » « groupes armés » ou « révolutionnaires », car ils sont leur création, leur moyen, leur produit, leurs ‘proxys’, leur ‘cheval de Troie’ pour dominer le monde arabo-musulman en utilisant leur religion, leurs cheikhs, leurs enfants, leur argent et en maniant leurs frustrations et leurs penchants afin d’instaurer le chaos programmé. Ces factions armées, pour la plupart affiliés à al-Qaeda, sont organisées en brigades et en groupes portant des noms faisant référence à l’histoire du monde musulman, surtout du temps du Prophète, et ce, pour mieux tromper. Ce sont, en majorité, des mercenaires étrangers de confession musulmane, dirigés par des cadres sous contrat, venus en tant que «djihadistes» appuyés par une logistique militaire occidentale. Ces groupes sont armés et entrainés principalement par les États-Unis, la France, Israël, l’Arabie Saoudite et le Qatar. Ils ne deviendront ce qu’ils sont réellement, c’est-à-dire un danger, qu’une fois l’objectif atteint quitte, si nécessaire, à les réduire par l’autodestruction – sans les exterminer en vue d’un usage futur – avec les mêmes moyens.

Beaucoup de médias hostiles à cette politique occidentale décrivent, en revanche, les choses comme elles se présentent en usant de qualificatifs appropriés. L’Iran qui est un pays musulman publie, sans discontinuer, des articles très critiques aussi bien contre la politique impérialo-sioniste de l’Occident que contre les fossoyeurs de l’Islam, fussent-ils musulmans! C’est le cas aussi de beaucoup de médias algériens, syriens, tunisiens, égyptiens, irakiens et libanais en particulier.

Il s’agit d’une lutte d’intérêts et de pouvoir – où le bien et le mal ainsi que la vérité et le mensonge s’affrontent – sur une échelle mondiale usant et abusant de la morale, de la religion et des lois internationales. Il se trouve qu’un camp a trouvé en la religion musulmane et chez certains félons musulmans influents, la tactique et le moyen, les moins coûteux, pour atteindre ses objectifs et en sortir vainqueur.

L’« islamisme », l’« intégrisme »,  le « wahabisme »,  le « takfirisme » et le « salafisme » et autres ne sont que des schismes – d’origine politique, pour le pouvoir et les intérêts – qui n’ont rien à voir avec l’essence de la religion islamique. Chacun de ces « schismes » a son but et ses tactiques. Ils n’existeraient pas s’ils n’étaient pas financés par des forces influentes intéressées et riches. Souvent des régimes ploutocratiques et népotistes qui ont trouvé en ces « combattants de Dieu », ‘bon marché’, un moyen de protéger leurs intérêts, de régler des comptes à des États ou certains régimes arabes antagonistes.  Doha (Qatar) est le Quartier Général de ces « combattants ». C’est là où tout se négocie avec les commanditaires.

Il n’y a pas dans l’histoire de l’humanité une religion, une philosophie, une morale pour prôner la violence, la cruauté ou la barbarie comme vertus…

Le monde connait mieux maintenant ces énergumènes qui ont choisi l’aliénation, pensant faire de bons actes en conformité avec leur foi. Certains pays musulmans les ont combattus et les combattent toujours après les avoir approchés, étudiés, mis à l’épreuve. Ce sont des sectes – dont l’idéologie est diamétralement opposée à l’Islam – composées de gens ignorants, pour leur majorité, souvent des repris de justice, des paumés, des ratés, endoctrinés et manipulés par des têtes pensantes. Ils baignent dans un marécage d’ignorance qui les pousse à des comportements qui sortent du cadre humain. C’est un mélange de haine, de frustration, d’hypocrisie, de méchanceté, de cupidité, de perfidies, d’ignorance qu’ils expriment sous couvert d’une religiosité très mal assimilée. Quelle religion, philosophie, morale dans l’histoire de l’humanité permet, « au nom de Dieu », l’égorgement, la décapitation ou l’éviscération de celui qui ne partage pas vos idées; rend licite et recommandé « par Dieu », le viol et le vol; autorise cette folie qu’ils viennent d’inventer, qui est le « Djihad sexuel » où ils demandent aux femmes et aux filles de faire « l’effort » de se ‘‘donner’’ à ceux qu’ils élisent « djihadistes » (combattants pour une cause juste et licite au nom de Dieu). N’est-ce pas de l’aliénation? À Raqa en Syrie un groupe de salafo-wahabistes ont kidnappé une fille de 5 ans pour faire « chanter » son père. Elle a été violée jusqu’à ce que mort s’en suive. Sur la pancarte laissée, il est marqué « Dieu a voulu qu’elle soit sa martyre en procurant du plaisir à ses moudjahidines ». C’est dit et acté sur les médias des monarques par des Cheikhs de service qui ne cessent de lancer des « fatwas » folles, que la sagesse n’arrivera pas à saisir.

Nous avons vu et entendu un pseudo cheikh répondre, à une question, que l’Islam, « autorise si c’est de bonne foi » (c’est vraiment éprouvant de devoir le rapporter) de se faire sodomiser pour faciliter l’introduction des explosifs dans le but d’un attentat-suicide (?!). Et cette ‘fatwa’ de schizophrène qui recommande, à votre collègue de vous laisser téter son sein « cinq fois » afin « de nouer une relation de sein »! Une récente ‘fatwa’ interdit aux femmes de toucher certains fruits et légumes qui ressemblent au sexe masculin… Que dire de cet « éminent » cheikh qui ‘ordonne’ de tuer tous ceux qui soutiennent le « régime de Bachar », qu’ils soient militaires, civils, intellectuels, hommes, femmes, hommes de religion et que s’il y a erreur « Dieu reconnaitra les siens ». Ce même Karadhaoui vient d’en rajouter, dans son récent sermon du vendredi prononcé à Doha, en s’en prenant aux Alaouïtes, au Hezbollah, à l’Iran et aux Russes ainsi: « Les Alaouïtes sont plus impies que les Chrétiens et les Juifs », « le Hezbollah, la Russie et l’Iran sont des ennemis de Dieu », « tous les Musulmans doivent se diriger vers Al Quseyr pour combattre le Hezbollah » (alkhabar press). Ajoutons les inepties de cet Abdelmalek Ramdani, cheikh d’Arabie Saoudite, qui interdit l’émeute et la révolte en déclarant que « tant que le dirigeant de la nation est un Musulman, vous devez obéir et écouter et que s’il est non désiré, un Musulman peut seulement prier et faire preuve de patience »; mais elle ne s’applique qu’aux… monarchies. Oublions cet autre « avis » pervers de l’imam marocain Zamzami qui permet la nécrophilie à condition que le cadavre soit celui de l’épouse, mais « quelques heures » seulement après son décès. Il ajoute, après le tollé soulevé, que c’est « en référence au Coran qui dit que le mari et sa femme restent unis. [Mais] un homme normalement constitué ne penserait pas à une chose pareille après la mort de sa femme » (lavieeco). À rire ou à pleurer ? Nous pouvons citer des centaines d’exemples aussi démentiels. Que des stupidités et des folies pour endormir et abrutir leurs peuples ! Que des « fatwas » qui n’expriment que les bas instincts, la frustration, la revanche et la cupidité de ceux qui les ont émises ou commandées. Un dernier exemple sur leur façon de voir les choses. S’ils sont en prison et qu’ils bénéficient d’une « grâce » après plusieurs années passées, ils interpréteront cette « grâce » ou ce « pardon » comme un signe de ‘récompense’ de Dieu pour l’acte qui les a conduits en prison. C’est donc un signal qu’ils sont dans le « vrai » et qu’ils doivent persévérer pour refaire plus et mieux !

Ni l’Arabie saoudite, ni le Qatar ni d’autres ne représentent l’Islam ou les Musulmans. Ils sont d’ailleurs considérés, par la majorité des Musulmans, comme les fossoyeurs de l’Islam. Les ‘‘spécialistes’’ musulmans du verbiage vaseux, de l’endoctrinement et les manipulateurs occidentaux qui partagent les mêmes intérêts, savent bien qui viser, à quel moment, par qui, dans quel but et comment!  Ces « Printemps Arabes », prêchant la « démocratie », la « liberté » et les « droits de l’homme », qui ne visent que les ‘‘Républiques’’, mais jamais les ‘‘Monarchies’’, ne peuvent-ils pas réveiller toutes ces consciences dupées ?

Des monarchies rétrogrades moyen-âgeuses n’ayant ni vote, ni parlement, ni lois sociales qui veulent imposer aux républiques ce qu’elles ne peuvent jamais avoir chez elles? Des monarchies qui veulent instaurer le chaos, puis instaurer le régime adéquat – « l’Émirat » ou le « Califat », pour ne pas être contaminé par l’esprit « républicain ». Voilà le comble ! Voilà le but. Voilà ce qui arrange la politique impérialo-sioniste qui consiste à affaiblir par le désordre pour mieux dominer ! Ne pas comprendre cela est de l’aliénation, de la déchéance morale.

Là où passent les wahabo-takfiristes, ils ne laissent que désolation, mort et destruction contre toutes les confessions et au sein même de leur propre religion.

Terminons par cette citation du psychologue David Nazariyan (rapporté par IRIB) « Les terroristes salafistes … utilisent en effet la violence non pas au titre d’une réaction, mais en tant qu’outil de guerre… ce qui relève de la pathologie. Les psychopathes sont incapables de compatir aux douleurs des autres, incapables de discerner leurs vrais besoins; à leurs yeux la violence est un outil de pouvoir, un outil qui les aide à parvenir à leurs objectifs. Un délinquant réagit à son environnement souvent incompréhensif par un acte violent puisqu’il se sent victime de cet environnement (victime de la pauvreté, de la précarité, de l’injustice sociale…) Mais un psychopathe takfiri opère par la volonté de domination et de puissance, la violence est une arme pour lui ».

Quelle science faudra-t-il inventer pour ces symptômes ? La psychiatrie ou la psychanalyse, qu’ils renient, n’a aucun effet sur eux.

Source: http://allainjules.com/2013/06/05/falsification-le-wahabo-takfirisme-la-grande-arnaque-pour-abrutir-et-dominer/comment-page-1/#comment-294688



Catégories :International

Tags:, , , , , , , , , , ,

1 réponse

  1. Bonsoir,

    « Ils ne deviendront ce qu’ils sont réellement, c’est-à-dire un danger, qu’une fois l’objectif atteint quitte, si nécessaire, à les réduire par l’autodestruction – sans les exterminer en vue d’un usage futur – avec les mêmes moyens. »

    Là, par exemple, je pense qu’Ils se trompent. Si ils pensent pouvoir se débarasser de « combattants » décérébrés, et qui élèvent leur « camarades » morts au combats au rang de martyr aussi facilement que de Ben Ali (par exemple…), je pense qu’ils se préparent à des nervous breakdown!

    En plus, je ne donne pas cher de la peau des monarchies, une fois que le P-O aura été pacifié. Il se pourrait que les djihadistes leur reviennent en pleine tronche, façon boomerang. En espérant pour eux que se ne soit pas des vrais djihadistes, ceux qui savent lire le Coran, et ne se contentent pas de suivre la parole de cheicks – alors que l’Islam a abolit le clergé, et que la seule parole qui compte, est celle de Dieu.

    Et pour finir, et compléter votre tableau sur les wahabites, je tiens à préciser qu’ils ont toujours été acheté (ou à vendre, c’est selon), et leur premier client n’était autre que…l’Angleterre.

    Salutations…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :