Le Pape François Ier confirme l’existence d’un lobby gay au Vatican

ARGENTINA-ASH WEDNESDAY-BERGOGLIOPar Nicole Winfield/AP, le 11 juin 2013

Le Pape François s’est lamenté qu’un « lobby gay » soit à l’œuvre au Vatican dans des remarques d’ordre privé à la direction d’un groupe ecclésiastique latino-américain – un aveu surprenant qui semble confirmer des rapports antérieurs faisant état de corruption et de dysfonctionnements au Saint-Siège.

La Confédération Latino-Américaine et Caribbéenne des Religions -l’organisation régionale pour les prêtres et les nonnes des ordres religieux – confirma lundi que ses dirigeants avaient écrit une synthèse des remarques de François suite à leur audience du 6 juin. Le groupe, connu sous son acronyme hispanique CLAR, a annoncé sa grande détresse que le document ait été publié et a offert ses excuses au Pape.

Dans le document, François est cité comme disant que bien qu’il y ait beaucoup de personnes saintes au Vatican, il y avait aussi de la corruption: « Le ‘lobby gay’ est mentionné, et c’est vrai, il existe… Nous devons voir ce que nous pouvons faire… », lit la synthèse.

Le porte-parole du Vatican, le Rév. Federico Lombardi, a dit mardi que l’audience étant privée, par conséquent il n’avait rien à dire.

Dans les jours menant à la démission du Pape Benoît XVI le 28 février dernier, les médias italiens étaient pleins de rapports sur un ‘lobby gay’ influençant la prise de décision et la politique vaticanes à travers le chantage, et des suggestions que le scandale ait été en partie la cause de la décision de Benoît de démissionner.

Les rapports dont les sources ne sont pas citées, dans le quotidien romain La Repubblica et le magazine d’informations Panorama, affirment que les détails du scandale ont été exposés dans le dossier secret préparé pour Benoît XVI par trois cardinaux de confiance qui ont investigué la fuite de documents papaux l’année dernière. Benoît a laissé le dossier à François.

À l’époque, le Vatican avait dénoncé les publications comme étant diffamatoires, « invérifiées, invérifiables ou complètement fausses ».

Les remarques de François sur le sujet, ainsi que rapportées par la direction de CLAR, furent publiées mardi en espagnol sur le site web progressiste basé au Chili « Réflexion et Libération », et reprises et traduites par le blog Rorate Caeli, qui est lu dans les cercles vaticans.

Dans la synthèse, François est cité comme étant remarquablement ouvert à propos de ses lacunes administratives, disant qu’il comptait sur le groupe de huit cardinaux qu’il a désignés pour mener à bien la réforme de la bureaucratie du Vatican.

Le document le cite comme ayant dit, « Je suis très désorganisé, je n’ai jamais été bon à cela. Mais les cardinaux de la commission feront avancer les choses. »

Dans sa déclaration, CLAR a dit qu’aucun enregistrement n’a été fait des remarques de François mais que les membres de son équipe de direction – une demi-douzaine d’hommes et de femmes – ont écrit ensemble une synthèse des points qu’il avait faits pour leur usage personnel.

« Il est clair qu’en se basant là-dessus il n’est pas possible d’attribuer avec certitude au Saint Père des expressions particulières contenues dans le texte, mais seulement leur sens général, » explique la déclaration.

Source: http://world.time.com/2013/06/11/pope-confirms-gay-lobby-at-work-at-vatican/



Catégories :International

Tags:, , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :