Syrie : Obama décide de fournir une assistance militaire directe aux rebelles

obamaPar le Journal du Siècle, le 14 juin 2013

La « ligne rouge » a été franchie en Syrie. L’administration Obama a acquis la certitude que les forces de Bachar al-Assad avaient utilisé – et utilisent toujours – des armes chimiques pour contrer les rebelles en Syrie. La Maison Blanche a annoncé jeudi qu’elle octroierait une « assistance militaire directe à l’opposition syrienne ».

« Au terme d’un examen mûrement réfléchi, nos services de renseignement sont arrivés à la conclusion que le régime d’Assad avait utilisé contre les opposants des armes chimiques, y compris du gaz sarin, à petite échelle mais à de multiples reprises l’an dernier », a expliqué à la presse Ben Rhodes, conseiller du président américain à la sécurité nationale.

Le renseignement « estime que 100 à 150 personnes sont mortes à la suite d’attaques aux armes chimiques en Syrie jusqu’ici. Cela dit, les données sur les victimes sont sans doute incomplètes », a-t-il dit. Même si l’usage d’armes chimiques n’a pas été massif, il « viole les règles internationales et franchit clairement des lignes rouges qui existent depuis des décennies au sein de la communauté internationale », a poursuivi Ben Rhodes.

Les conclusions des enquêteurs américains ont été confirmées jeudi soir par Londres, qui a indiqué détenir de plus en plus de preuves de l’utilisation d’armes chimiques par les forces gouvernementales syriennes.

La France avait assuré le 4 juin que le régime de Bachar al-Assad avait employé des substances chimiques prohibées. Elle avait officiellement envoyé à Washington deux jours plus tard des éléments de preuve.

« Obama avait dit que l’emploi d’armes chimiques changerait la donne et c’est le cas », a également affirmé le conseiller du président.

Selon le Wall Street Journal, l’armée américaine recommanderait en outre la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne le long de la frontière jordanienne, une zone sécurisée permettant aux réfugiés de s’abriter et aux rebelles de s’entraîner. La sécurité de la zone serait assurée par des avions américains stationnés en Jordanie.

D’après le New York Times, ces livraisons d’armes, qui seront coordonnées par la CIA, pourraient inclure des armes antichars.

De son côté, le sénateur républicain John McCain avait annoncé au Sénat américain, quelques minutes avant, que des armes seraient bien livrées aux rebelles, citant « plusieurs sources fiables ».

« Il est temps d’agir de façon décisive, a-t-il déclaré jeudi. Nous avons besoin d’armes lourdes capables de s’en prendre aux chars, et nous avons besoin de missiles sol-air […] La seule chose qui changera l’équation sur le champ de bataille est la destruction de la capacité aérienne et l’établissement d’une zone sûre » d’exclusion aérienne, a annoncé John McCain.

Sources : Le Parisien / France 24 / Wall Street Journal / New York Times / Le Journal du Siècle

Source: http://lejournaldusiecle.com/2013/06/14/syrie-obama-decide-de-fournir-une-assistance-militaire-directe-aux-rebelles/



Catégories :International

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , ,

2 réponses

  1. A propos de la zone d’exclusion aérienne:

    « Zone d’exclusion aérienne en Syrie : un feu vert du Conseil de sécurité improbable

    (…)Il paraît peu probable qu’une telle mesure recueille l’agrément du Conseil de sécurité, a déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Philippe Lalliot, rappelant que l’imposition d’une zone d’exclusion aérienne passait par une décision à portée coercitive du Conseil de sécurité.

    Or, la Russie et la Chine ont systématiquement mis leur veto à des résolutions condamnant le régime de Bachar al-Assad depuis le début du conflit en mars 2011.

    C’est un sujet récurrent. Le problème c’est que ce type de mesure ne peut être mis en place qu’à condition d’être autorisé internationalement, a déclaré M. Lalliot.

    Selon les médias américains, les responsables militaires américains ont proposé au gouvernement de mettre en place pour la Syrie une petite zone d’exclusion aérienne qui couvrirait les camps d’entraînement des combattants de l’opposition.

    La zone d’exclusion proposée s’avancerait d’environ 40 km à l’intérieur de la Syrie et serait mise en oeuvre par des avions survolant la Jordanie et équipés de missiles air-air, selon le Wall Street Journal qui cite sans les nommer des responsables américains. Une telle solution permettrait de contourner une résolution du Conseil, puisque les avions n’entreraient pas dans l’espace aérien syrien.
    (…)
    Toute l’attention est focalisée sur l’éventuelle livraison d’armes mais il existe d’autres formes d’aides très importantes dans les domaines du renseignement, de la formation et de l’aide à la planification des opérations, a poursuivi le porte-parole du Quai d’Orsay.

    Il a annoncé la livraison prochaine et en quantité d’équipements médicaux, et de médicaments par la France à l’opposition syrienne, rappelant que ce n’était pas la première fois. »

    http://www.romandie.com/news/n/_Zone_d_exclusion_aerienne_en_Syrie__un_feu_vert_du_Conseil_de_securite_improbable__RP_140620131645-15-370584.asp

    C’est dommage, on ne connait toujours pas le calibre des seringues, ni le nombre de munitions…pardon, je voulais dire de pansements.

  2. Super!
    ils se bougent le cul parce qu’il ya eu 100 personnes tué a l’armes chimique..
    Et les milliers d’autres tués « normalement » elles valaient pas le coup qu’on se bouge le cul pour elles? x)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :