Main Core: Une liste de millions de citoyens US sujets à la détention lors d’une loi martiale

Prison-Camp-300x199Par Michael Snyder, le 11 juin 2013

Qui est sur la liste? Qui fait partie des millions de citoyens états-uniens qui ont été désignés comme une « menace à la sécurité nationale » par le gouvernement US? Qui sera sujet(te) à la détention lorsque la loi martiale est imposée lors d’une urgence nationale? Comme vous allez le voir ci-dessous, il existe réellement une liste qui contient les noms d’au moins 8 millions de citoyens US connue sous le nom de Main Core et que la communauté du renseignement US a compilée depuis les années 80. Un récent article sur Washington’s Blog citait un ou deux vieux articles de magazine qui mentionnaient ce programme, et j’ai été intrigué parce que je ne savais pas ce que c’était. J’ai donc décidé de fouiner un peu dans Main Core, et ce que j’y ai trouvé est véritablement ahurissant – surtout au vu de ce qu’Edward Snowden vient de révéler au monde. Il s’avère que le gouvernement US ne fait pas que recueillir des informations sur nous tous. La vérité est que le gouvernement US s’est servi de ces informations pour créer une liste de menaces à la sécurité nationale que le gouvernement pourrait potentiellement surveiller, interroger voire même emprisonner pendant une crise nationale. Si vous avez jamais critiqué le gouvernement en public, il y a de bonnes chances pour que vous soyez sur cette liste.

Voici comment Wikipedia décrit Main Core…

Main Core est le nom d’une banque de données entretenue depuis les années 80 par le gouvernement fédéral des USA. Main Core contient des données personnelles et financières sur des millions de citoyens US tenus pour être des menaces à la sécurité nationale. Les données, qui proviennent de la NSA, du FBI, de la CIA et d’autres sources, sont collectées et stockées sans mandat ni décision judiciaire. Le nom de la banque de données est dérivé du fait qu’elle contient « des copies du ‘cœur même’ ou essence de chaque élément d’information sur les États-Uniens produites par le FBI et autres agences de la communauté US du renseignement. »

Ce fut Christopher Ketchum de Radar Magazine qui rapporta en premier l’existence de Main Core. À l’époque, l’information choquante qu’il dévoila ne reçut pas beaucoup d’attention. Ce qui est vraiment dommage, parce qu’elle eût dû  envoyer des ondes de choc à travers la nation…

Selon un haut fonctionnaire du gouvernement qui a eu accès aux plus hauts niveaux de sécurité des secrets pendant cinq administrations, « Il existe une banque de données de citoyens US qui, souvent pour la plus triviale et insignifiante raison, sont considérés hostiles et qui, dans un temps de panique, pourraient être incarcérés. La banque de données peut identifier et localiser ceux et celles qui sont perçus comme étant des ‘ennemis de l’état’ presque instantanément. » Il dit à Radar, tout comme d’autres sources, que la banque de données est parfois citée sous le nom de code Main Core. Une source bien informée affirme que 8 millions de citoyens US sont d’ores et déjà listés sur Main Core comme ‘potentiellement suspects’. Dans le cas d’une urgence nationale, ces gens pourraient être sujets à tout depuis une surveillance intensive et le pistage jusqu’aux interrogatoires directs – et possiblement même la détention.

Bien entendu, la loi fédérale est quelque peu vague sur ce qui pourrait constituer une ‘urgence nationale’. Les décrets présidentiels publiés ces trois dernières décennies la définissent comme « une catastrophe naturelle, une attaque militaire, [ou] une urgence technologique ou d’autre nature, » tandis que des documents du ministère de la défense y incluent des éventualités telles que « des émeutes, actes de violence, insurrections, obstructions ou assemblages illégaux, [et] des désordres préjudiciables à l’ordre public. » Selon un rapport d’informations, même « l’opposition nationale à une invasion militaire US à l’étranger » pourrait en être un déclencheur.

Donc si cette liste contenait 8 millions de noms à l’époque en 2008, combien en contient-elle aujourd’hui?

C’est une chose très effrayante à considérer.

Plus tard en 2008, Tim Shorrock de Salon.com parla aussi de Main Core…

Remontant aux années 80 et connue de ceux du sérail gouvernemental sous le nom de ‘Main Core’, la banque de données collecterait et stockerait – sans mandats ni décisions judiciaires – les noms et des données détaillées sur des citoyens US considérés comme étant des menaces à la sécurité nationale. Selon plusieurs anciens officiels du gouvernement US dotés d’une grande connaissance des opérations de renseignement, Main Core contient apparemment, dans son incarnation actuelle, une vaste quantité de données personnelles de citoyens US, comprenant des interceptions par la NSA de transactions bancaires et de cartes de crédit ainsi que le fruit des efforts de surveillance du FBI, de la CIA et d’autres agences. Un ex-responsable du renseignement a décrit Main Core comme un « système d’urgence de banque de données pour la sécurité intérieure » conçu à l’intention des militaires dans le cas d’une catastrophe naturelle, d’une suspension de la Constitution ou de l’imposition de la loi martiale.

Alors pourquoi cette information n’a-t-elle pas reçu davantage d’attention à l’époque?

Hé bien, si Obama avait perdu les élections de 2008, elle aurait pu. Mais Obama a gagné en 2008 et les médias progressistes ont présumé qu’il allait mettre fin à beaucoup des abus qui se perpétraient sous Bush. Bien sûr cela n’est pas du tout arrivé. En fait, Obama a progressivement et agressivement fait avancer l’agenda de l’état policier. Edward Snowden vient juste de rendre ce fait parfaitement clair au monde entier.

Après 2008, ce qui est arrivé à Main Core n’est pas clair. S’est-elle étendue, a-t-elle changé de nom, fusionné avec d’autre programmes ou été remplacée par un nouveau? Il semble hautement improbable qu’elle se soit tout simplement dissolue. À la lumière de ce que nous venons d’apprendre sur l’espionnage commis par la NSA, quelqu’un devrait poser des questions très fermes à nos politiciens sur Main Core. Selon Christopher Ketchum, c’est précisément le même genre d’espionnage par la NSA qu’Edward Snowden vient de décrire qui servait à alimenter la banque de données de Main Core…

Une foule de programmes dévoilés publiquement, disent des sources, fournissent déjà des données à Main Core. Les plus notables sont les programmes de surveillance domestique de la NSA, initiés dans le sillage du 11 septembre 2001 et décrits dans les articles de presse comme « des mises sur écoute sans mandat ». En mars, un article à la Une du Wall Street Journal a fourni davantage d’éclaircissements sur la portée anormalement invasive des efforts de la NSA: selon le Journal, le gouvernement peut désormais contrôler électroniquement « d’énormes volumes d’archives, d’emails domestiques et de recherches sur Internet, ainsi que des transferts bancaires, des transactions par carte de crédit, des données de déplacements et du téléphone. » Les autorités utilisent des « programmes logiciels sophistiqués » pour trier toutes les données, à la recherche de « schémas suspects ». Effectivement, le programme est un catalogue massif de la vie privée des citoyens US. Et il est notable que l’article suggère la possibilité de l’existence de programmes tels que Main Core. « Les efforts [de la NSA] sont reliés à des données provenant d’une collection ad-hoc de soi-disants programmes noirs dont l’existence est tenue secrète, » rapportait le Journal, citant des officiels anonymes. « Beaucoup de ces programmes dans diverses agences ont commencé des années avant les attaques du 11 septembre 2001 mais depuis une portée bien plus grande leur a été accordée. »

Les informations suivantes semblent être considérées comme accessibles sans mandat: les adresses email desquelles vous recevez et vers lesquelles vous envoyez des courriels, ainsi que la ligne du sujet de ces emails; les numéros de téléphone que vous composez, ceux qui appellent votre ligne, et la durée de ces appels; les sites Internet que vous visitez et les mots-clés que vous tapez dans vos recherches sur le Web; la destination des billets d’avion que vous achetez; le montant et le lieu de vos retraits en distributeur automatique; et les biens et services pour lesquels vous payez par carte de crédit. Toutes ces informations sont archivées sur des super-ordinateurs du gouvernement et, selon les sources, également alimentées dans la banque de données de Main Core.

Tout ceci est véritablement glaçant.

Et il y a eu des indices selon lesquels une telle liste existe encore aujourd’hui.

Par exemple, le témoignage d’un personnage anonyme de l’intérieur du gouvernement qui a récemment été posté sur shtfplan.com y faisait des allusions…

« Nous savons déjà tout cela, » ai-je déclaré. Il me regarda, m’envoyant un regard tel que je n’en avais jamais vu, pressa son doigt carrément contre mon torse. « Tu ne sais que dalle, » dit-il, « c’est plus gros que tu ne peux l’imaginer, plus gros que quiconque peut l’imaginer. Cette administration collecte les noms des sources, des lanceurs d’alerte et de leurs familles, les noms des sources médiatiques ainsi que tous ceux à qui ils parlent et ont parlé, et ils ont déjà une liste énorme. Si tu ne travailles pas pour MSNBC ou CNN, tu es probablement sur cette liste. Si tu es propriétaire d’un site web avec un vif lectorat et un penchant conservateur, tu es sur cette liste. C’est une liste de dissidents politiques, pas une liste de menaces ennemies, » a-t-il déclaré.

Mais qu’est-ce qui est en train d’arriver aux USA?

En quoi sommes-nous en train de nous transformer?

Comme je l’ai mentionné dans un précédent article, la NSA collecte 2,1 millions de gigabytes de données sur nous par heure. La NSA est en train de se construire un centre de banque de données de 2 milliards de dollars dans l’état de l’Utah afin de stocker toutes ces données.

Si vous êtes troublé(e)s par tout ceci, c’est le moment maintenant de vous lever et de dire quelque chose. Si cette crise ne fait que passer et que les gens oublient encore tout cela, la grille de surveillance de Big Brother qui est en construction tout autour de nous va juste continuer à grossir et continuer à devenir de plus en plus oppressante.

Les USA sont en train de mourir devant vos yeux et le temps s’égrène. S’il vous plaît, dressez-vous et faites-vous entendre, tant qu’il en est encore temps.

Michael T. Snyder est diplômé de l’école de droit de l’Université de Floride, et il a travaillé comme avocat au cœur de Washington, D.C. pendant plusieurs années. Aujourd’hui, Michael est plus connu pour son travail d’éditeur de « The Economic Collapse Blog » et de « The American Dream« . Si vous voulez savoir à quoi vont ressembler les choses aux USA d’ici quelques années lisez son nouveau livre « The Beginning of the End« .

Source: http://www.shtfplan.com/headline-news/main-core-a-list-of-millions-of-americans-that-will-be-subject-to-detention-during-martial-law_06112013



Catégories :International

Tags:, , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :