Algérie-Egypte : deux peuples pour un destin commun

EGYPT-PROTESTSLe destin d’un homme est le fruit de ses croyances (Brahim Gater)

El-houkm El-Arabi, un concept et une organisation politique insignifiante aux temps du XXIeme siècle, fait peur aux sujets qui vivent par accident biologique sous leur emprise. Ces organisations criminelles travaillent aux ordres et aux soldes d’étoiles filantes. El-houkm arabe vit sous l’ombre d’un allié fort et virile qui lui assure protection et assistance contre son peuple et la démocratie.

El-houkoumet el-arabia sans culture d’Etat et sans maturité politique débordent d’incompétence et communiquent avec leur peuple dans le langage des armes, et signe de la peur. Entretiennent la politique de dab errakeb et poussent leur peuple à la limite du déraisonnable pour accepter la vie de H’chicha talba m’iicha, financent les réseaux de drogue et encadrent des Baldaguas pour laisser le citoyen vaguer entre la peur, El-Mektoub et Li yesbar inal. 

La peur de perdre El-houkm et se retrouver sur les bancs des accusés pour les crimes commis en tout temps, les houkams vivent en permanence sous la psychose de reprendre l’habit du citoyen et redevenir des personnes banales, agissent en conséquence avec des facultés affaiblies et commettent des génocides pour mesurer leurs possibilités à se maintenir au pouvoir et continuer avec leur progéniture a se couler des jours heureux.

El-houkm républicain arabe est un festival pour rire, un code commercial et une dénomination pour avoir une place dans l’arène politique internationale et exister au sein des nations unis. La démocratie républicaine reste un mensonge trompeur de l’après-guerre, vide de sens et de matière.

De la place des Martyrs à la place de Tahrir, les balles sont réelles et le sang fait des rivières et coule à flot. La naissance d’une nouvelle démocratie arabe est ébranlée par la junte militaire. Erroudjou ila al asl fadhila est une condition de retour à la case de départ, un piège d’un semblant de transition pour museler les forces démocratiques et anéantir l’opposition. Des milliers de morts sont programmés pour sauver l’Egypte de sombrer dans la prise du pouvoir par le peuple. La guerre civile est imminente, le peuple égyptien vivra une dizaine d’années dans l’autodestruction et pleura ses milliers de victime. La société égyptienne  sera fracturée à jamais.

La joie de finir avec le système archaïque est de courte durée, la révolution tourne au ridicule, la voix des armes l’emporte sur la sagesse et le respect des valeurs humaines et démocratiques.

L’Algérie avec ses centaines des milliers de morts depuis octobre et de plusieurs millions de morts, de disparus, de torturés et victimes d’injustice depuis 1962 à ce jour reste une victime des putschs à la queuleuleu. Du couple Nacer/Boumedienne qui ont modélisé leur société à l’image du treillis militaire qui doit imposer en tout temps l’ordre et la discipline au citoyen et à la société civile.  Des politiques de la nationalisation, de la crise du logement, du chômage, de la  fuite des compétences nationales, de la qualité de vie, des conditions de la femme, de l’émancipation de la société à la guerre civile. L’Algérie et l’Egypte, un parcours similaire à l’image de l’aberration humaine.

Démos

 


Catégories :International

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :