Jean Bricmont analyse l’ingérence de la France, des Etats-Unis et d’Israël en Syrie

Jean-BricmontJean Bricmont, professeur de physique à l’Université Catholique de Louvain en Belgique, écrivain, et spécialiste de la critique de l’ingérence, répond aux questions du Cercle des Volontaires, à propos de la Syrie, et de l’ingérence étrangère dans ce pays. En particulier, l’ingérence occidentale est évoquée : celle de la France, des Etats-Unis, et d’Israël. Il est donc question des relations entre ces trois puissances, des différents réseaux d’influence, ainsi que des conséquences d’un bombardement de la Syrie.



Catégories :Opinion

1 réponse

  1. J’aimerais qu’on m’explique en quoi un professeur de physique aurait une compétence quelconque en matière de politique étrangère. Autant demander son avis à Marcel au Bar des Amis.

    Après 22 minutes de bavardage, Bricmont a abondamment tartiné sur la responsabilité supposée des Chouifs dans cette affaire, mais n’a toujours pas prononcé les mots Arabie Saoudite, Qatar, Al-Qaida, gaz ou Russie. Un grand spécialiste de la géopolitique, à n’en pas douter.

    Bricmont nous explique qu’Israël pousse à la guerre contre la Syrie, mais dans la foulée il explique que ce n’est pas son intérêt. Tout cela est parfaitement lumineux et cohérent.

    « Une espèce de folie anti-communiste », dit-il : ah bon ? Etre anti-communiste, c’est être fou ? Intéressant…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :