Les images d’une attaque chimique en Syrie sont une fraude

Une capture d'image prise d'une vidéo postée sur YouTube par le bureau de presse unifié d'Arbeen le 21 août 2013 montre un homme rassurant une fille syrienne alors qu'elle crie en arabe "Je suis en vie!" suite à une attaque dans laquelle l'opposition syrienne prétend que le régime s'est servi d'armes chimiques à l'est de Ghouta, dans la banlieue de Damas - Photo AFP

Une capture d’image prise d’une vidéo postée sur YouTube par le bureau de presse unifié d’Arbeen le 21 août 2013 montre un homme rassurant une fille syrienne alors qu’elle crie en arabe « Je suis en vie! » suite à une attaque dans laquelle l’opposition syrienne prétend que le régime s’est servi d’armes chimiques à l’est de Ghouta, dans la banlieue de Damas – Photo AFP

RT, le 6 septembre 2013

Il existe des preuves attestant que les images vidéo de la supposée attaque chimique en Syrie ont été montées de toutes pièces, la Mère Agnès Mariam el-Salib, mère supérieure du Monastère de St.Jacques à Qara en Syrie, a dit à RT (Russia Today, chaîne d’informations russe, ndt). Elle dit qu’elle est sur le point de soumettre ses découvertes aux Nations Unies.

Mère Agnès, une nonne catholique, qui a vécu en Syrie depuis 20 ans et a activement couvert les événements du pays ravagé par la guerre, affirme qu’elle a attentivement étudié la vidéo prétendant montrer des victimes de l’attaque par armes chimiques dans le village de Guta en août et met aujourd’hui en doute leur authenticité. Dans son interview avec RT, Mère Agnès doute que tant de métrage ait pu être filmé en si peu de temps, et demande où se trouvent les parents des enfants tenus pour morts. Elle promet d’envoyer son rapport à l’ONU.

La bonne sœur est indignée par les médias mondiaux pour avoir apparemment feint d’ignorer le massacre de Latakia par des extrémistes rebelles, qui a fait 500 victimes civiles, dont des femmes et des enfants.

Le ministère des affaires étrangères russe a appelé la communauté internationale à porter toute leur attention aux révélations faites par la Mère Agnès Mariam el-Salib.

RT: Les USA se sont servis de photos et de métrage vidéo pris sur Internet montrant prétendûment l’attaque aux armes chimiques à l’est de Guta pour monter un dossier à charge contre le gouvernement syrien. Avez-vous été en mesure d’avoir un aperçu de ces dossiers? Qu’avez-vous à dire à leur sujet?

La Mère Agnès Mariam el-Salib

Mère Agnès: J’ai étudié le métrage avec attention, et j’en présenterai une analyse écrite d’ici peu de temps. Je maintiens que toute l’affaire était une arnaque. Elle avait été mise en scène et préparée à l’avance dans le seul but de présenter le gouvernement syrien comme responsable.

La preuve principale est que Reuters a rendu ces dossiers publics à 6:05 du matin. L’attaque chimique est dite avoir eu lieu entre 3 et 5 heures du matin à Guta. Comment est-il même possible de recueillir une douzaine de séquences vidéo, rassembler plus de 200 enfants et 300 jeunes ensemble au même endroit, en leur fournissant les premiers secours et les interviewant par vidéo, tout cela en moins de trois heures? Comme une personne qui connaît l’industrie de l’information, vous savez combien de temps ceci prendrait.

Les corps des enfants et des adolescents que nous voyons dans les vidéos – qui étaient-ils? Que leur est-il arrivé? Ont-ils été réellement tués? Et comment cela pouvait-il arriver avant l’attaque chimique? Ou alors, s’ils n’ont pas été tués, d’où venaient-ils? Où sont leurs parents? Comment se fait-il que nous ne voyons aucun corps de fille parmi les enfants prétendûment morts?

Je ne dis pas qu’aucun agent chimique n’a été utilisé dans la zone – cela a certainement été le cas. Mais j’insiste sur le fait que le métrage vidéo qui sert en ce moment de preuve est une fabrication faite à l’avance. Je l’ai étudié méticuleusement, et soumettrai mon rapport à la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU, basée à Genève.

RT: Vous avez récemment visité Latakia et les zones adjacentes, vous avez parlé aux témoins oculaires du massacre de civils perpétré à Latakia par Jabhat al-Nusra. Que pouvez-vous nous en dire?

MA: Ce que je veux d’abord demander, c’est comment la communauté internationale peut ignorer la vague de tuerie qui a dévasté Latakia à Laylat al-Qadr tôt le matin du 5 août, une attaque qui affecta plus de 500 personnes, comprenant des enfants, des femmes et des personnes âgées. Ils ont tous été massacrés. Les atrocités commises dépassent toute ampleur. Mais il n’y a eu presque rien dans les médias de masse internationaux. Il n’y a eu qu’un petit article dans le journal britannique « The Independent », me semble-t-il.

Nous avons envoyé notre délégation dans ces villages, et nos gens ont pu constater la situation sur place, parlé aux riverains, et le plus important – parlé aux survivants du massacre.

Je ne comprends pas pourquoi les médias occidentaux appliquent deux poids deux mesures dans ce cas – ils parlent sans arrêt des meurtres en masse qui sont le résultat de l’usage d’armes chimiques, mais ils gardent le silence sur le massacre de Latakia.

RT: Savez-vous quoi que ce soit du destin des otages capturés à Latakia?

Une photo distribuée pas la Syrian Arab News Agency (SANA) le 20 août 2013 montre des soldats fidèles au régime enveloppant un corps en décomposition prétendûment trouvé dans un charnier au nord de Latakia, une province sue la côte méditerranéenne – Photo AFP

MA: Dans le village d’Estreba ils ont massacré tous les résidents et brûlé leurs maisons. Dans le village d’al-Khratta presque tous les 37 riverains ont été tués. Seules dix personnes ont pu en réchapper.

Un total de douze villages alaouïtes ont été soumis à cette attaque horrible. C’était une vraie boucherie. Les gens se faisaient mutiler et décapiter. Il y a même une vidéo montrant une fille se faisant démembrer vivante – vivante! – avec une scie de bûcheron. Le bilan des morts s’est élevé au-delà des 400 personnes, avec de 150 à 200 personnes prises comme otages. Plus tard certains otages furent tués, et leurs morts filmées.

En ce moment nous sommes à la recherche des otages et négocions pour leur libération avec les militants, mais jusqu’ici nous n’y sommes pas parvenus.

RT: Nous entendons souvent parler de rapports de Chrétiens se faisant persécuter par les militants. Juste avant-hier il y a eu une attaque sur le village de Maaloula, où la majorité de la population est chrétienne. Les Chrétiens en Syrie sont-ils face à un grave danger?

MA: Tout le monde en Syrie est face à un grave danger. Il y a eu un cas de leaders religieux musulmans se faisant enlever et décapiter. Ils avaient été humiliés et torturés. Des Ismaélites, des Druzes, des Chrétiens – des gens de toutes les parties de la société syrienne – se font assassiner en masse. Je souhaite ajouter que si ces bouchers ne bénéficiaient pas d’un soutien international, personne n’aurait osé franchir la ligne rouge. Mais aujourd’hui, malheureusement, la violation des droits humains et le génocide en Syrie sont étouffés au niveau international. Je réclame que la communauté internationale cesse d’évaluer la situation en Syrie selon les intérêts d’un certain groupe de grandes puissances. Le peuple syrien se fait tuer. Ils tombent, victimes de contractants, qui sont alimentés en armements et envoyés en Syrie pour y tuer autant de gens que possible. La vérité est, que partout en Syrie des gens se font kidnapper, torturer, violer et piller. Ces crimes demeurent impunis, parce que les puissances-clés ont choisi le terrorisme international comme moyen de détruire des états souverains. Ils l’ont fait dans d’autres pays. Et ils continueront à le faire si la communauté internationale ne dit pas « Assez! ».

RT: Vous avez réussi à mettre la main sur des informations sensibles. Cela vous fait-il craindre pour votre vie comme personnes conservant des documents pouvant compromettre les militants? Avez-vous fait l’objet de menaces de la part de qui que ce soit?

MA: Vous avez raison. Je me fais menacer. Ils essayent de me discréditer. Je sais qu’il y a un livre qui va bientôt paraître en France qui me décrit comme une criminelle qui tue les gens. Mais tout(e) croyant(e) devrait en premier lieu faire confiance à sa conscience, à sa foi en Dieu, et cela aidera à épargner des vies innocentes. Je me préoccupe peu de ma propre vie. Ma vie n’est pas plus précieuse que celle de tout enfant syrien, dont la dépouille pourrait servir de preuve pour mettre en lumière des malversations. Ceci est le plus grand crime perpétré dans l’histoire.

RT: Que devraient faire les Syriens pour faire cesser la tragédie qu’ils traversent?

Photo AFP

MA: Les Syriens eux-mêmes ne peuvent rien faire pour l’arrêter. Ils ne peuvent que compter sur la communauté internationale, des nations amies, des puissances mondiales, telles que la Russie, la Chine, et l’Inde. Avec beaucoup d’enthousiasme, nous avions accueilli la nouvelle que le parlement britannique avait voté contre la participation de leur pays à une possible guerre contre la Syrie. Il y a une guerre terroriste en cours en Syrie en ce moment-même. La communauté internationale et les amis de la Syrie devraient unir leurs forces et dire: Assez! Et ils ont besoin d’utiliser chaque opportunité pour le faire. Sinon cette menace qui confronte aujourd’hui la Syrie se transformera en menace à la paix universelle.

RT: Que devrait faire le Vatican et les autres centres de la Chrétienté pour mettre un terme à cette tragédie?

MA: Le Pape dit qu’il n’a pas d’avions, pas de bombes, et pas de forces armées. À la place, il a la puissance de la vérité, et la vérité il l’a dite. Il y a des messages provenant du monde entier pressant contre une intervention armée en Syrie. Ceux qui veulent les entendre le feront. Le Pape, les patriarches, les lauréats de prix Nobel, y compris les femmes, persistent à dire la même chose à l’unisson: arrêtons de nous battre. Aucun conflit ne peut être réglé par des moyens militaires. Cessez de verser de l’huile sur le feu!

Toutes les personnalités éminentes du monde se sont élevées pour s’exprimer contre la guerre. Tout le monde a livré son idée, mais les USA préfèrent faire la sourde oreille. L’opinion publique mondiale s’est retournée contre les USA. Pour la première fois dans l’histoire les États-Unis sont seuls. Ils proclament qu’ils sont soutenus par dix nations. Mais j’insiste que c’est faux, parce que les populations de ces nations ne sont pas d’accord avec leurs gouvernements. Même le peuple des USA n’est pas d’accord avec son gouvernement.

RT: Croyez-vous que cette tragédie prendra fin et que la Syrie demeurera une patrie pour tous les Syriens, sans considération pour leur origine ethnique ou religieuse?

MA: Je ne suis pas syrienne moi-même, mais je vis en Syrie depuis 20 ans. Je souhaite rappeler à tout le monde que Damas est la plus vieille capitale du monde. Je souhaite rappeler à tout le monde que la Syrie est le berceau de la civilisation. Je souhaite rappeler à tout le monde que ceci est la terre sainte qui a donné le jour aux principales religions du monde. Ce qui se passe en Syrie devrait servir de leçon à tous. J’entends cela dans le sens existentiel et non politique. Je suis convaincue qu’avec l’aide de Dieu le peuple syrien sera capable de rester fort, de panser ses blessures, de se réconcilier et chasser hors de ses frontières tous les mercenaires étrangers et tous les terroristes. Je crois qu’il y aura la paix en Syrie. Mais pour cela nous avons besoin de l’aide de la communauté internationale.

Source: http://rt.com/op-edge/mother-chemical-attack-footage-fraud-509/



Catégories :International

Tags:, , , , , , , , , , , ,

5 réponses

  1. Bah dites donc, niveaux sources, vous envoyez du lourd ! Une bonne sœur qui n’a même pas été sur place ?!?

    Ce genre d’article permet surtout de voir qui sont ces soutiens de Bachar-el-Assad qui sont prêts à désinformer pour manipuler l’opinion publique.
    Comme par hasard : les catholiques…

    • Ben dis donc, niveau connerie, tu te poses là, pas vrai!! Dugenou, elle vit en Syrie depuis 20 ans…!! Achètes-toi un cerveau mais fais gaffe aux soldes, sinon tu vas te faire avoir… 😦
      Niveau troll, tu te poses là aussi, mais tu me fais rigoler, tu es minable…! :p

  2. Il y a aussi cette autre version qui est tout à fait plausible:

    http://www.voltairenet.org/article180127.html

  3. Des Contras syriens ont confirmé à une correspondante de l’agence états-unienne Associated Press (AP) leur propre responsabilité dans l’incident à l’arme chimique rapporté le 21 août 2013 aux environs de Damas. Selon ces « rebelles », il se serait agi d’un « accident » dû à une mauvaise manipulation, par eux-mêmes, des armes chimiques qui leur avaient été fournies par l’Arabie saoudite.

    Des « rebelles » syriens de la Ghouta, la région agricole de Damas, ont avoué à la journaliste états-unienne Dale Gavlak qu’ils étaient eux-mêmes responsables de l’incident chimique du 21 août, le même que les Etats-Unis et la France invoquent maintenant pour accuser le régime syrien d’avoir eu recours à l’arme chimique.

    Les Contras ont expliqué à la journaliste états-unienne, qui menait sa propre enquête sur place, qu’il s’est agi en fait d’un « accident » survenu à cause de la mauvaise manipulation par eux-mêmes des armes chimiques fournies par l’Arabie saoudite.

    Les « rebelles » ont également déclaré a Dale Gavlak qu’ils n’avaient jamais été formés au maniement des armes chimiques et qu’ils ignoraient même qu’ils étaient en possession de ce type d’armement.

    Selon les témoignages recueillis par la journaliste états-unienne, ces armes chimiques étaient destinées au Front al-Nousra, classé par le gouvernement des Etats-Unis comme organisation terroriste en raison de son allégeance à Al-Qaeda.

    Aussi bien les « rebelles » que leurs familles et la population de la Ghouta ont accusé le prince saoudien Bandar ben Sultan, le patron des services de renseignement de l’Arabie saoudite, d’être le fournisseur des armes chimiques envoyées au Front al-Nousra.
    http://www.voltairenet.org/article180069.html

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :