Rafael Correa, président de l’Equateur: l’exceptionnalisme d’Obama rappelle la rhétorique nazie d’avant-guerre

Le président de l'Equateur, Rafael Correa - Photo Reuters/David Mercado

Le président de l’Equateur, Rafael Correa – Photo Reuters/David Mercado

RT, le 4 octobre 2013

L’exceptionnalisme états-unien constitue un danger très sérieux et rappelle les idéaux nazis et leur discours datant « d’avant et durant le deuxième guerre mondiale », a dit le président de l’Équateur Rafael Correa lors d’une interview exclusive avec RT Español.

Se référant à la déclaration du président états-unien Barack Obama que « l’Amérique est exceptionnelle » parce qu’elle ne revendique pas seulement son propre « intérêt égoïste, mais les intérêts de tous, » a dit Correa: « Cela ne vous rappelle-t-il pas la rhétorique des Nazis avant et pendant la deuxième guerre mondiale? Ils se prenaient pour la race supérieure, le peuple élu, &c. De telles paroles et de telles idées constituent un danger très sérieux, » a dit le président Correa lors de l’émission Entrevista de RT.

Pour ce qui est des cas d’espionnage en Amérique Latine et des protestations qui s’en sont ensuivies de la part de dirigeants de la région, Obama a dit que les USA essayeraient de respecter la souveraineté de ces pays « dans les cas où cela sera possible.« 

À la récente Assemblée Générale de l’ONU, le Brésil s’est lancé dans une attaque cinglante contre l’espionnage états-unien, affirmant que « c’est une violation du droit international.« 

Le président Correa a dit que les USA continueront de violer la souveraineté d’autres pays, mais que ceci allait changer, tôt ou tard.

« Ce que Platon a écrit dans ses dialogues [socratiques] il y a plus de 2000 ans est vrai. La justice n’est rien d’autre que l’avantage du plus fort. Ils sont forts, c’est pourquoi ils continueront de mentir, violant la souveraineté d’autres pays, et enfreignant le droit international. Mais un jour ce monde injuste va devoir changer, » a dit Correa.

Lorsqu’il lui fut demandé si le quartier-général de l’ONU devrait être déplacé hors des USA, Correa répondit « assurément oui. » Mais, il souligna qu’il y avait d’autres choses qui étaient plus importantes. Par exemple, le quartier-général de la Convention Américaine sur les Droits de l’Homme se trouve à Washington, pourtant « les USA n’ont pas ratifié le Pacte de San José, c’est-à-dire, la Convention Américaine sur les Droits de l’Homme… mais le quartier-général de l’organisation est aux USA et ils financent leurs activités, » a dit Correa. « C’est un comble et un exemple d’une relation que les USA ont établie avec les pays en voie de développement sous la forme de la subordination.« 

Les USA ne pourront pas cacher la vérité au sujet de la catastrophe pétrolière de Chevron

Tout en répondant aux questions sur les dommages pétroliers causés par Chevron-Texaco en Équateur, Correa affirma que les USA ne pourraient pas cacher la vérité – malgré le fait d’avoir de l’argent, du pouvoir, et des centaines d’avocats à leurs côtés. « Chevron a causé des dommages irréparables à la jungle équatorienne, » a dit le président. « Texaco n’a rien fait pour nettoyer la zone… À l’époque, il y avait des technologies plus propres de disponibles, mais ils voulaient épargner quelques billets, et ils ont détruit l’environnement et n’ont même pas pris la peine de payer pour les dommages.« 

Des ouvriers nettoient une étendue d’eau contaminée à Taracoa, le 10 décembre 2007 – Photo Reuters/Guillermo Granja

Correa précisa que l’étendue de la catastrophe en Équateur était 85 fois plus importante que la fuite de pétrole de BP dans le Golfe du Mexique, et 18 fois plus importante que la marée noire de l’Exxon Valdez en Alaska. « Mais ils ont décidé que si cela se produisait dans la région amazonienne de l’Équateur, alors il n’y a pas de souci à se faire.« 

L’affaire contre Chevron-Texaco se poursuit depuis deux décennies, et provient des opérations de la compagnie pétrolière dans le bassin amazonien, qui remontent à la période entre 1972 et 1990.

En février 2011, un jugement prononcé par un tribunal provincial en Équateur a accordé une compensation de plusieurs milliards de dollars contre Chevron. Toutefois, comme l’entreprise ne possède actuellement aucun actif en Équateur, les plaignants ont essayé d’en obtenir le paiement autrement, au Canada, au Brésil, et en Argentine.

Le verdict de $19 milliards a été le résultat d’une plainte enregistrée en 1993 à la cour fédérale de New York par un groupe d’avocats états-uniens – dont Steven Donziger – pour le compte de 88 résidents de la forêt tropicale amazonienne. Entretemps, Texaco fut acquis par Chevron en 2001, et les plaignants ont ré-enregistré leur plainte en 2003.

Pour sa part, Chevron insiste être absous de toute responsabilité pour les dommages environnementaux grâce à un accord de nettoyage de 1995. L’entreprise pétrolière place la responsabilité des dommages chez Petroecuador, la compagnie pétrolière publique équatorienne.

Fin septembre, le ministère des affaires étrangères de l’Équateur a annoncé que les USA avaient apparemment refusé des visas à une délégation dont il était prévu qu’elle se rende à l’Assemblée Générale de l’ONU à New York pour présenter leurs doléances concernant une affaire toujours en cours contre Chevron-Texaco.

Selon la déclaration officielle du ministère, les visas des cinq ressortissants équatoriens ont été renvoyés par l’Ambassade US à Quito « sans aucune explication. »

Le groupe devait présenter son témoignage lors d’un événement spécial à l’ONU centré sur l’impact écologique induit par les opérations pétrolières de Chevron-Texaco dans la région de forêt tropicale amazonienne de l’Équateur, qui a contaminé deux millions d’hectares, selon le gouvernement du pays.

Vous pouvez visionner la vidéo entière de l’interview avec le président Correa ici.

Source: http://rt.com/news/correa-us-exceptionalism-dangerous-748/

 



Catégories :International

Tags:, , , , , , , , , , , ,

1 réponse

Rétroliens

  1. Rafael Correa, président de l'Equateur: ...

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :