Le monde en 2030, selon la CIA

le-monde-en-2030-selon-la-cia

Note: Le rapport auquel il est fait allusion dans ce billet a été produit par la CIA à l’occasion du début de chaque mandat présidentiel aux USA; il est ensuite repris par les Chancelleries du monde entier comme outil de travail, et a donc été formulé de façon à défendre le discours usuel de l’administration US – il n’en demeure pas moins une indication précieuse de ce que celle-ci projette à ses paires, de par le monde. Les informations plus « sensibles » sont traitées en privé, entre intéressés… Will Summer.

Par Ignacio Ramonet, le 30 avril 2013

Tous les quatre ans, au début de chaque nouveau mandat présidentiel aux États-Unis, le National Intelligence Council (NIC), bureau d’analyse et d’anticipation géopolitique et économique de la Central Intelligence Agency (CIA), publie un rapport qui devient automatiquement une référence majeure pour toutes les chancelleries du monde. Bien qu’il s’agisse, évidemment, d’une vision très partielle (celle de Washington), élaborée par une agence (la CIA) dont la mission principale est de défendre les intérêts des États-Unis, le rapport stratégique du NIC présente un intérêt indiscutable: il résulte d’une mise en commun – révisée par toutes les agences de renseignement états-uniennes – d’études élaborées par des experts indépendants de plusieurs universités et de nombreux pays (Europe, Chine, Inde, Afrique, Amérique Latine, monde arabo-musulman, &c.).

Le document confidentiel que le président Barack Obama a trouvé sur son bureau de la Maison Blanche le 21 janvier dernier lorsqu’il a entamé son second mandat vient de paraître sous le titre Global Trends 2030. Alternative Worlds (Tendances mondiales 2030 : nouveaux mondes possibles) [1]. Que nous dit-il ?

Le constat principal est: le déclin de l’Occident. Pour la première fois depuis le XVe siècle, les pays occidentaux perdent du pouvoir face à la montée des nouvelles puissances émergentes. Commence la phase finale d’un cycle de cinq siècles de domination occidentale du monde. Même si les États-Unis demeureront l’une des principales puissances planétaires, ils perdront leur hégémonie économique en faveur de la Chine. Ils n’exerceront plus leur « hégémonie militaire solitaire » comme ils le font depuis la fin de la Guerre Froide (en 1989). Nous allons vers un monde multipolaire dans lequel les nouveaux acteurs (la Chine, l’Inde, le Brésil, la Russie, l’Afrique du Sud) ont vocation à constituer de solides pôles régionaux et à disputer la suprématie internationale à Washington et à ses alliés historiques (Royaume-Uni, France, Allemagne, Japon). Pour avoir une idée de l’importance et de la rapidité du déclassement occidental qui s’annonce, il suffit de souligner ces chiffres: la part des pays occidentaux dans l’économie mondiale passera de 56 % aujourd’hui à 25 % en 2030… En moins de vingt ans, l’Occident perdra plus de la moitié de sa prépondérance économique… L’une des principales conséquences de cela c’est que les États-Unis et leurs alliés n’auront probablement plus les moyens financiers d’assumer le rôle de gendarmes du monde… De sorte que ce changement structurel (aggravé par la profonde crise économique actuelle) pourrait réussir là où l’Union Soviétique et al-Qaeda ont échoué: à savoir, l’affaiblissement durable de l’Occident.

Selon ce rapport de la CIA, la crise en Europe durera au moins une décennie, soit jusqu’en 2023… Et, toujours selon cette étude, il n’est pas certain que l’Union européenne réussira à maintenir sa cohésion. Entretemps  l’émergence de la Chine se confirme comme deuxième économie du monde qui deviendra bientôt la première. Simultanément, les autres pays du groupe BRICS (Brésil, Russie, Inde et Afrique du Sud) s’installent en deuxième ligne et entrent en compétition directe avec les anciens empires dominants du groupe JAFRU (Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni).

En troisième ligne apparaissent désormais une série de puissances intermédiaires avec des démographies à la hausse et de forts taux de croissance économique, appelées à devenir également des pôles hégémoniques régionaux et avec tendance à se constituer en groupe d’influence mondiale, le CINETV (Colombie, Indonésie, Nigéria, Ethiopie, Turquie, Vietnam).

Mais d’ici à 2030, dans le nouveau système international, quelques unes de plus grandes collectivités du monde ne seront plus des pays mais des communautés rassemblées et reliées entre elles par Internet et les réseaux sociaux. Par exemple, « Facebookland« : plus d’un milliard d’usagers… ou « Twitterland« : plus de 800 millions… Dont l’influence dans les jeux de trônes de la politique mondiale pourrait être décisif. Les structures de pouvoir vont se disséminer en raison de l’accès universel à la Toile et à l’usage des nouveaux outils numériques.

A cet égard, le rapport de la CIA annonce l’apparition de tensions entre les citoyens et certains gouvernements; tensions que plusieurs sociologues qualifient de « post-politiques » ou « post-démocratiques« … D’un côté, la généralisation de l’accès à Internet et l’universalisation de l’usage des nouvelles technologies vont permettre aux citoyens d’élargir le champ de leurs libertés et de défier leurs représentants politiques (comme ce fut le cas lors des « printemps arabes » ou de la crise des « indignés« ). Mais, en même temps, selon les auteurs du rapport, ces mêmes outils électroniques vont procurer aux gouvernements « une capacité sans précédent de surveiller leurs citoyens » [2].

« La technologie – ajoutent les analystes de Global Trends 2030 – continuera d’être le grand critère de différenciation des États, mais les futurs empereurs d’Internet, semblables à ceux de Google ou de Facebook, posséderont des montagnes entières de données et manipuleront en temps réel beaucoup plus d’informations que les États  ». C’est pourquoi la CIA recommande à l’Administration des États-Unis qu’elle se prépare à affronter les grandes entreprise privées qui contrôlent Internet en activant le Special Collection Service [3], un service de renseignements ultra-secret – qui dépend conjointement de la NSA (National Security Agency) et le SCE (Service Cryptologic Elements) des forces armées – spécialisé dans la captation clandestine d’informations d’origine électro-magnétique. Si un groupe d’entreprises privées venait à contrôler la masse de données qui circule sur Internet, il pourrait conditionner le comportement d’une grande partie de la population mondiale, voire même des entités gouvernementales. La CIA craint aussi que le terrorisme djihadiste soit remplacé par un cyberterrorisme encore plus effroyable.

Le rapport prend d’autant plus au sérieux ce nouveau type de menace que, en définitive, le déclin des États-Unis n’a pas été provoqué par une agression extérieure mais par une cause interne: la crise économique survenue en 2008 après la faillite de la banque Lehman Brothers. Les auteurs estiment que la géopolitique contemporaine doit prendre en compte des nouveaux phénomènes qui n’ont pas forcément de caractère militaire. Car, même si les menaces militaires n’ont pas disparu (cf. les affrontements armés en Syrie, les menaces concernant l’Iran ou la récente gesticulation nucléaire de la Corée du Nord), les dangers principaux que courent aujourd’hui les sociétés sont de type non-militaire : changement climatique, conflits économiques, crime organisé, guerres électroniques, nouvelles pandémies, épuisement des ressources naturelles…

Sur ce dernier aspect, le rapport signale qu’une des ressources qui s’épuise le plus rapidement est l’eau douce. En 2030, 60% de la population mondiale connaîtra des problèmes d’approvisionnement en eau, ce qui pourrait donner lieu à des « conflits hydriques« … Concernant les hydrocarbures, en revanche, la CIA se montre beaucoup plus optimiste que les écologistes. Grâces aux nouvelles techniques (fort polluantes) de fracturation hydraulique, l’exploitation du pétrole et du gaz de schiste devrait atteindre des niveaux exceptionnels. Les États-Unis seraient déjà autosuffisants en gaz, et ils le seront, en 2030, en pétrole. Ce qui fait baisser ses coûts de production manufacturière et encourage la relocalisation de ses industries de main d’œuvre. Mais si les États-Unis – principaux importateurs mondiaux d’hydrocarbures – cessent d’importer du pétrole, les prix du baril s’effondreront. Quelles seraient alors les conséquences pour les actuels pays exportateurs ?

Dans le monde de demain, 60% des personnes vivront, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, dans les villes. D’autre part, conséquence de la réduction accélérée de la pauvreté, les classes moyennes deviendront dominantes et le nombre de personnes qui en feront partie sera multiplié par trois passant de 1 milliard à 3 milliards. C’est une révolution colossale. Qui provoquera, entre autres conséquences, un changement général des habitudes culinaires; notamment une augmentation de la consommation de viande à l’échelle planétaire. Ce qui va aggraver la crise environnementale. Parce qu’il faudra augmenter considérablement l‘élevage (de bovins, d’ovins, de porcs et de volailles). Et cela supposera une explosion de la consommation d’eau (pour produire les fourrages), d’énergie et de l’usage de fertilisants. Avec des dérivations négatives en termes d’effet de serre et de réchauffement global…

Le rapport prévoit également que, en 2030, les habitants de la planète seront 8,4 milliards, mais que l’augmentation démographique cessera partout à l’exception de l’Afrique. Il y aura donc un vieillissement général de la population mondiale. En revanche, la relation entre l’être humain et les « technologies prothétiques » va accélérer la mise au point de nouvelles générations de robots et l’apparition de « surhommes » capables de prouesses physiques et intellectuelles inédites.

Le futur est rarement prévisible. Il ne faut pas pour autant cesser de l’imaginer en termes de prospective. Et de nous préparer à agir face à diverses circonstances possibles dont une seule se produira. Même si (nous l’avons déjà dit) la CIA possède son propre point de vue subjectif sur la marche du monde, et que ce point de vue est conditionné par l’impératif de la défense des intérêts des États-Unis, ce rapport constitue un outil de travail extrêmement utile. Sa lecture nous aide à prendre conscience des rapides évolutions en cours et à réfléchir sur la possibilité, pour chacun d’entre nous, d’intervenir et d’agir pour infléchir le cours des choses. Afin de contribuer à construire un futur plus juste.

Ignacio Ramonet est ancien directeur du Monde Diplomatique et actuel directeur de la version espagnole de ce mensuel; il est également Président d’honneur de l’association ATTAC et Président de l’association Mémoire des Luttes, et éditorialiste dans plusieurs publications internationales.

Notes

[1]   http://www.dni.gov/index.php/national-intelligence-council-global-trends. Paru en français sous le titre : Le Monde en 2030 vu par la CIA, Editions des Equateurs, Paris, 2013.

[2]  Dans ce même esprit de mise en garde, lire Julian Assange (avec Jacob Appelbaum, Aandy Mûller-Maghun et Jérémie Zimmermann), Menace sur nos libertés. Comment Internet nous espionne ; comment résister (Robert Laffont, Paris, 2013). Lire aussi : Christophe Ventura, « Julian Assange et la surveillance de masse », Mémoire des luttes, 1er février 2013. http://www.medelu.org/Julian-Assange-et-la-surveillance

[3]   http://en.wikipedia.org/wiki/Central_Security_Service

Source: http://www.medelu.org/Le-monde-en-2030



Catégories :International

Tags:, , , , ,

24 réponses

  1. ce n’est pas tout à fait vrai ce que prévoit la CIA, d’autres éléments surnaturels interviendront surtout que les chinois ne donnent jamais leur vraies statistiques, il faut bien penser à cela, le sort aussi prévoit pour l’etre humain des oumours que nul ne peut imaginer, plus e méditation montrera que ce que dis est vrai !!!

    • ???
      Quoique pensent réellement les directeurs de la CIA, ce texte est une analyse de celui qu’ils ont distribué aux chancelleries du monde entier.
      Les prévisions de l’ordre du surnaturel ne figurent pas dans cette mission – d’ailleurs, elles n’ont que très peu à faire ici, non plus: ce site n’est pas un site de diseurs de bonne (ou mauvaise) aventure, et les pseudo-prophéties apocalyptiques y sont mal accueillies – il y a d’autres sites davantage orientés là-dessus, et s’il te plaît, je t’invite à en discuter plutôt là-bas qu’ici.
      Que ta liberté d’expression demeure, mais qu’elle reste dans les plots balisés de la pensée rationnelle… A bon entendeur! 😉

  2. Bonjour ou bonsoir,a tous ceux qui lisent ce commentaire,il y a de quoi a s’inquieter surtout les grands hommes politiques de ce monde qui placent leurs confiances dans leurs etudes ,leurs recherhes,leurs technologies,leurs savoirs oubliyez leur CREATEUR ,CELUI qui dit et la chose arrive qui ordonne et elle existe,n’est-ce-pas ce JESUS qui tient dans sa main la base et les profondeurs de la terre et de l’univers,n’a-t’-IL pas dit que votre coeur ne se trouble point premierement croyez en DIEU et croyez en LUI(JESUS-CHRIST)le monde L’appartient S’IL l’a cree JESUS peut le reparer le constructeur d’automobiles apres la construction fabrique des pieces de rechanges alors DIEU et l’homme leque possede la source de la sagesse,si l’homme sait apres une construction il lui faut des pieces additionnelles surment DIEU aussi a un plan de restauration pour la terre et vous devez savoir face au probleme de ce monde vous ne pouvez rien faire,la paix que vous recherchez soit au point de vue politique,sociale,economique rel

  3. Bonjour ou bonsoir,a tous ceux qui lisent ce commentaire,ce rapport publie parrait inquietant pour beaucoup de gens en particulier les grands hommes politiques de ce monde,tandisque pour d’autres gens c’est la joie parceque,il faut que cela arrive pour que s’accomplir la parole de DIEU.La BIBLE dit les justes viveront par la foi,vous etes devenus l’esclaves de vos recherches de vos evolutions vous vous detruisez vous meme sans se rendre compte,cela ne veut pas dire que l’evolution n’est pas bonne mais c’est l’usage qui est le probleme,les hommes de nos jours se laissent conduire comme des petits gamins qui laissent leur parents derriere eux qui courent sans regarder a l’arriere et qui arrivent au beau milieu de la montee difficile qui crient et pleurent en meme temps essouffles apportent moi.vous oubliez votre CREATEUR,CELUI qui tient le monde dans sa main A QUI le monde et tout ce qui s’y trouve appartient,CELUI qui dit et la chose arrive,qui ordonne et elle existe,CELUI qui vous fait cette promesse que votr

  4. Je trouve que vous faite un merveilleux travail pour l’humanité, vous avez toutes mon appréciation. Je vous en remercier.

  5. Magnifique effort pessimiste de la CIA. Remarquez que c’est l’opinion de l’elite americaine et pas du tout un reflet de la realite. Nous pouvons, vous pouvez changer chaque aspect de ce pamphlet en faisant un minimum d’effort. Si vous croyez que les Etats Unis sont en charge, recalibrez votre tire su ce simple concept, les USA n’existent plus dans la geopolitique, ce qui eteit les USA c’est maintenant les grosses societes internationales grace a Citizens United. Ces mytho personnages ayant statut de citoyen controllent l’energie, l’internet, les soins medicaux, le fisc, les emplois, la politique exterieure et ne travaillen uniquement que pour leurs propres avantages. Les pseudos citoyens, aux pouvoirs reduits par la pauvrete et le pouvoir militaire n’ont plus rien a dire et de plus en plus plus rien a dire. C’est le monde que la CIA renie parceque ce monde va a l’encontre du reve des « nouveaux citoyens » comme P&G, Monsanto, Exxon et les autres.

    • En effet, ce texte « Global Trends » ressemble à une opération de relations publiques présentée par la synarchie (ces mytho-personnages dont tu parles…) comme un défilé de mode, version quatre ans: s’y trouvent les tendances politico-économiques qui vont être appuyées par l’establishment pour continuer à faire avancer l’agenda de la dictature planétaire…

  6. A l’évidence, l’Occident n’admet pas la perte de 50 % de son poids dans la production mondiale. Il fera tout pour venir piller chez-nous et ailleurs. Il utilisera tous les moyens pour préserver sa part du gâteau en inventant des printemps partout et en implosant des pays pour profiter de la gabegie. L’internet- Facebook et twitter serviront pour la déstabilisation du monde au profit d’un occident qui n’accepte pas sa défaite, un mauvais perdant…

  7. J ai Aussi de la pitie pour les animaux, ce sont les hommes qui metttent tout en peril, pas eux,!

  8. fuck le nuvel ordre mondial, celui des illuminés, des francs-maçons et des sionnistes.
    Ne répondez pas aux appels de pieds incessants de la mécréance mondiale, du profit financier violent et de l’arrogance technologique sans cerrvelle.
    Ne devenez pas esclaves des médias et de ce système faschiste global sans nom.

    • Du Yin naît le Yang et vice versa…. J’me demande souvent si nous aurions l’audace et la ténacité de se battre pour le monde d’Alex Giroux, illustré plus haut, si ce n’était pas du « nuvel ordre mondial » et du cul-de-sac historique dans lequel ces « illuminés » nous ont introduits de force? o.O

      J’veux dire : si le système ne nous rendait pas TOUS mondialement esclaves du même système et donc des frères aux intérêts similaires, aurions-nous seulement l’espoir et la possibilité de rêver à un monde meilleur?

      L’Univers est cyclique; rien n’arrive pour rien tant qu’on accepte d’apprendre de ce qu’il veut nous enseigner… J’ai souvent l’impression que seul la douleur personnelle et sociale peut réellement nous faire évoluer et recentrer sur les forces cosmiques universelles! 😥

      Mais n’est-ce pas là donner raison à ceux qui nous détruisent?! 😮

      • A mon avis, ce n’est pas leur donner raison, c’est juste se positionner par rapport à eux – le but étant de savoir que nous sommes différents, et avons des projets différents pour l’humanité, parce que nous en avons manifestement des visions non seulement différentes, mais radicalement divergentes…
        A partir de là, il s’agit de savoir ce que ce positionnement implique, en termes d’action et de parole, autour de nous… 😉

  9. Il reste plein de solutions!

    Les gens sont de plus en plus conscients de la faiblesse des gouvernements, bientôt nous réinventerons d’autres formes politiques plus représentatives de la volonté des peuples au lieu du pouvoir des élites. Les grands ensemble nationaux se sépareront (Canada inclus), l’ONU aura plus de pouvoir et les élites intellectuelles aussi, une nouvelle forme d’éducation naitra qui s’arrime aux enjeux planétaires que sont l’écologie, l’alimentation, le bien-être individuel et le vivre ensemble collectif grâce aux communications toujours plus évidentes. Les produits néfastes pour l’environnement et l’humain seront boycottés et ces entreprises s’effondreront, l’argent disparaîtra puis une nouvelle forme économique basé sur l’entraide au lieu de la compétition prendra forme.

    J’aime mieux ma version!

    Alex

    • Cette version, qui est comme le « Canada Dry » (ça ressemble à de l’alcool mais ce n’est pas de l’alcool) – les trentenaires+ français me comprennent – , est un miroir aux alouettes: la Terre ne peut le supporter écologiquement dans les conditions que nous lui imposons, l’imposition de la philosophie capitaliste et prédatrice (de l’homme sur l’homme!) est incompatible avec l’idée du village global sans guerre(s) de domination, et l’obsession du contrôle de la part des pouvoirs en place est antinomique avec le concept de société libre…
      Ceci dit, il est toujours loisible à tout(e) un(e) chacun(e) de se bercer d’illusions, en se disant « après moi le déluge » – jusqu’à ce que celui-ci survienne dans ta propre vie – et que la créativité humaine trouvera demain les solutions aux problèmes d’aujourd’hui, bien que c’est maintenant qu’il faut sérieusement s’en occuper, à peine de léguer le déshonneur à nos enfants…
      J’aime bien ta version aussi, mais comme pour toute chose, rien n’arrive en attendant le bec grand ouvert. Ce n’est pas une mauvaise chose d’imaginer des solutions aux dilemmes actuels, mais c’est une très mauvaise chose que ce ne soit que des voeux pieux… Après tout, le chemin de l’enfer est pavé de bonnes intentions…

    • Moi aussi j’aime bien cette version, mais elle ne se mettra pas en place toute seule; il faut la soutenir activement…en informant notre entourage à notre échelle sur les meilleures solutions de bien vivre sur la planète, en votant pour des personnes qui suivent cette logique, en ne cautionnant pas les entreprises prédatrices de notre « atmosphère »…bien sûr il y a du taf, mais il est passionnant, la prise de conscience se fait et il faut participer à cette activation avec les nouveaux outils disponibles, internet en est un…si les ennemis qui se déchirent sont nombreux, les amis qui peuvent s’entraider le sont beaucoup plus

  10. Je suit décourager quand je pense au future de mes enfants callisse que lont ses faites fourré dans cette situation que l’ont a laisser trop aller

    jacques le vegan

    • Cet abattement que vous ressentez, Jacques, c’est la reconnaissance d’une partie du problème: vous savez désormais que vous (comme moi aussi, comme tout le monde) vous êtes laissé berner pendant longtemps – vos parents avant vous, vos grands-parents et ainsi de suite: dans nos lignées d’ancêtres à tous, sans exception, il y a des personnes qui ont accepté ce qui n’aurait pas dû l’être.
      Petit à petit, au fil des générations, le pouvoir en place a travaillé à « domestiquer » l’être humain, afin de mieux le contrôler, et mieux asseoir ses privilèges: une répression de révolte par-ci, une guerre de conquête par-là, saupoudré de fluctuations d’impôts, tenant les gens en haleine, et des manipulations économiques, qui leur coupent le souffle.
      Ce n’est pas nouveau; ceci dit, que beaucoup de personnes s’en aperçoivent en même temps (ce qui est le cas de nos jours), c’est sans précédent – sauf peut-être à l’époque du Christ.
      Nous nous rendons compte que nous avons laissé d’autres nous dire ce qu’était la vie, et que nous y avons tellement cru que, pendant un temps qui équivaut à une traversée de la nuit, emplie des monstres qu’ils y ont peuplé, nous étions en train de perdre la sève qui nous anime.
      Il n’est jamais trop tard pour bien faire, et c’est à chaque fois une histoire individuelle: ce qui compte maintenant, c’est d’être sûr de ses choix, et d’apprendre à ses enfants à faire de même 😉

Rétroliens

  1. Le monde en 2030, selon la CIA. - Wikibusterz.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :