« Détruisez-les immédiatement! »: Un officier supérieur US a ordonné la purge de toutes les photos de ben Laden

LiveLeak-dot-com-9440b6283d24-osama_bin_laden_death_picture

Encore un montage de ben Laden…

Onze jours après le raid des forces spéciales US qui a abouti dans le meurtre du leader d’al-Qaeda Oussama ben Laden, le chef des opérations spéciales US a ordonné la destruction de toutes les photos du cadavre, ou sinon qu’elles soient remises à la CIA, comme nous le démontre de nouvelles preuves.

La révélation a été faite lundi dans un email obtenu et publié par le groupe à but non lucratif Judicial Watch par le biais d’une requête en FOIA (requête selon les lois de liberté de l’information aux USA, ndt). Le mail, fortement édité, a été envoyé par l’Amiral William McRaven, chef du Commandement des Opérations Spéciales US, afin de donner des ordres le 13 mai 2011 aux officiers, les instruisant que toute photo restante du corps de ben Laden devait être détruite ou remise à la CIA. Ben Laden a été tué le 2 mai 2011 dans son complexe à Abbottabad au Pakistan, par l’équipe des opérations spéciales US communément appelée « Seal Team Six » pendant l’opération « Neptune Spear » (lance de Neptune, ndt).

Dans l’email, qui commence par « Messieurs, » McRaven a écrit, « Un élément sur lequel j’insiste sont les photos; surtout des restes d’OBL. À ce stade – toutes les photos auraient dû être remises à la CIA; si vous les avez encore détruisez-les immédiatement ou faites en sorte qu’elles arrivent au [édité]. »

L’ordre d’effectuer la purge des photographies est tombé onze jours après que l’organisation conservatrice pour la transparence gouvernementale Judicial Watch ait classé une requête en FOIA auprès du Ministère de la Défense US à la recherche de « de toutes les photographies et/ou enregistrements vidéo d’Oussama ben Laden prises pendant et/ou après l’opération militaire US au Pakistan le, ou autour du 1 mai 2011. »

Judicial Watch est parvenue à accéder à l’email de McRaven à la suite d’une requête en FOIA datée du 7 juin 2013 et d’un litige judiciaire avec le Ministère de la Défense qui a fait la recherche de ce matériel.

Le groupe souligne que la première fois où l’ordre de McRaven ait été mentionné remonte à un brouillon de rapport de la main de l’inspecteur-général du Pentagone qui se référait à tout traitement spécial qui aurait pu être accordé aux scénaristes travaillant sur « Zero Dark Thirty« , le film de 2012 qui a gagné des récompenses, qui traite de la chasse à la poursuite de ben Laden après les attaques du 11 septembre 2001. Aucune mention de l’ordre n’a été produite dans le rapport final de l’inspecteur-général.

Judicial Watch a fini par enregistrer des plaintes à l’encontre et à la fois du Ministère de la Défense US et de la CIA, plaidant que la loi fédérale US interdit « la dissimulation, le retrait, ou dans l’ensemble la mutilation » des archives gouvernementales.

Les efforts du groupe à forcer la publication de quelques photos ou documents en rapport à la mort de ben Laden ont échoué à la fois dans une Cour régionale puis dans une Cour d’appel après que le gouvernement US ait lui-même plaidé que les photographies devaient rester secrètes. Une requête ultérieure de révision fut rejetée par la Cour Suprême. Lors de la procédure, le Pentagone a insisté qu’il n’avait « aucune archive en rapport avec la requête du plaignant« .

Le bureau de relations juridiques générales du Pentagone a répondu à la requête de Judicial Watch pour les archives relatant l’ordre de purge dans une lettre datée du 31 janvier 2014, expliquant qu’ils n’avaient pu isoler qu’un seul document, l’email lourdement édité de McRaven.

« L’email de McRaven disant ‘détruisez-les immédiatement’ est un flagrant-délit, qui révèle à la fois un mépris de la règle du droit et du droit du peuple américain à savoir, » a affirmé le Président de Judicial Watch, Tom Fitton lors d’une déclaration. « L’Administration Obama a essayé d’étouffer ce scandale. Et notre plainte judiciaire l’a exposé. Nous réclamons davantage d’investigations sur les efforts voués à la destruction de documents relatifs au raid contre ben Laden« .

Associated Press relève que le 3 mai 2011, un jour après la requête en FOIA de Judicial Watch, ils ont enregistré leur propre requête auprès de la Division relative au Freedom of information/Privacy Act (FOIA, ndt) du Special Operations Command à la recherche de « copies de tous les emails envoyés et reçus par le(s) compte(s) du gouvernement US » de par McRaven et mentionnant le chef d’al-Qaeda. AP a reçu une réponse le lendemain, déclarant que sa requête était en cours de traitement. Par la suite, AP n’a jamais reçu de copie de l’email obtenu par Judicial Watch.

Source: http://rt.com/usa/bin-laden-photos-destroyed-467/



Catégories :International

Tags:, , , , , ,

1 réponse

  1. Ca ne sent pas du tout le mensonge toute cette histoire ! Ils nous cachent la vérité, comme souvent…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :