[Odéssa] Chronique de la haine ordinaire : Caroline Fourest ou le délire des Russes qui arrachent les yeux

Le-massacre-d-Odessa_article_landscape_pm_v8

Voici un exemple. Le billet de Caroline Fourest du 6 mai sur l’Ukraine (lien original) sur France Inter, dans son émission “Le Monde selon Caroline Fourest” – un monde à part en effet :

Transcription :

Présentateur (quelqu’un a le nom ?) : Vous revenez ce matin sur la propagande qui fait rage en Ukraine et surtout après les évènements tragiques survenus à Odessa.

CF : C’est un peu le drame que Vladimir Poutine attendais pour créer le chaos, empêcher la tenue d’élections le 25 mai prochain et finalement intervenir. On peut dire que tout a été mis en oeuvre pour en arriver là. Il y a eu bien sûr le rapt de la Crimée, le téléguidage de paramilitaires, les fameux petits hommes verts dans l’est de l’Ukraine, non identifiés mais lourdements équipés. Ils ont pris d’assaut les commissariats, les chaines de télévision, les aéroports, abattu des hélicoptères de l’armée régulière, tué torturé et assassiné un conseiller municipal, enlevé des observateurs de l’OSCE, tué des militaires. On en a moins parlé mais ils ont aussi capturé 3 officiers ukrainiens avant de les exiber devant les caméras un bandeau de sang sur le visage. Les paramilitaires séparatistes venaient de leur arracher les globes oculaires avec un couteau.  (c’est à 00’50 sur la vidéo)

Comment s’étonner dans un tel climat que les ultra nationalistes ukrainiens soient devenus totalement incontrôlables? Ils avaient déjà joué un rôle certains dans la radicalisation de Maïdan. Vendredi dernier ils se sont donc dirigés vers la maison des syndicats à Odessa pour reprendre le bâtiment lorsque le drame est arrivé. Sur les images on aperçoit des supporters de foot, dont certains visiblement d’extrême droite, crier ”Ukraine! Ukraine !” avant de lancer des cocktails molotov sur la façade. Le feu a pris. Plus de 40 personnes sont mortes brûlées ou intoxiquées. Certains militants pro-ukrainiens ont tendu des échelles pour tenter de les faire sortir comme on peut le voir sur des vidéos amateurs, mais bien sûr vous ne verrez pas ces images sur Russia Today, la chaine de la Russie anglophone, ni sur aucune des chaines que regardent les Russes, puisqu’elles préfèrent parler de ”massacre d’Odessa”. Et Russia Today prétend même que les ukrainiens ont bloqué les accès de sortie dans l’intention de brûler vif les séparatistes.

Pour faire plus sérieux, la chaine a demander l’avis d’un spécialiste, un certain Dean Anderson, qui a l’avantage d’être américain et de téléphoner du Missouri. Auteur d’écrits paranoïaques et complotistes sur le 11 Septembre, il est présenté comme un expert en géopolitique par la chaine, ou il explique sans rire que les morts d’Odessa font partie d’un plan du FMI pour supprimer l’assurance maladie et installer le fascisme. Un complot FMI Européo Nazi en quelque sorte. Une version pro-russe, paranoïaque, qu’on retrouve chez d’authentiques militants d’extrême-droite mais européens cette fois, et pro-russes comme Aymeric Chauprade, tête de liste du FN en Ile de France pour les européennes.

Présentateur : Cette rhétorique, Caroline, ne se limite pas au seul cercle de l’extrême droite pro-russe?

CF : Non, et c’est bien ce qui inquiète. On l’entend aussi tourner en boucle, de façon légèrement moins grossière c’est vrai, dans la bouche de militants de la gauche radicale. Sans être nécessairement pro-Poutine, ils adhèrent visiblement à cette propagande russe, faussement antifasciste. Le parti de la gauche européenne a même fait un communiqué pour dénoncer, je cite, ”l’émergence d’un état nazi favorisé par les Etats Unis et l’Union Européenne en Ukraine”. Il y a pourtant une immense différence entre les extrémistes soutenus par la Russie et ceux qui gravitent dans le camp ukrainien. Lorsque les ultra nationalistes pro-ukrainiens attaquent des séparatistes, comme à Odessa, ils sont condamnés avec la plus grande fermeté par l’Union Européenne qui demande une enquête. Lorsque des extrémistes pro-russes commettent des crimes, ils sont épaulés par la Russie. L’autre différence entre extrême-droite que soutient Poutine et extrême-droite que l’on trouve au sein du gouvernement à Kiev, c’est que la première alliance est durable, là ou la seconde alliance est liée à des circonstances exceptionnelles. Il s’agit d’un gouvernement d’union nationale provisoire, issu d’une révolte populaire, en vue d’organiser des élections et donc de rendre la parole au peuple, là où la propagande russe se drape dans l’antifascisme pour empêcher ces élections. Pour ne pas avoir à composer avec un gouvernement élu où extrême-droite ne sera sûrement pas représentée. En vue de violer la souveraineté de l’Ukraine et de placer des élus servant ses intérêts. Ce qui risque d’arriver avant le 25 mai, peut être même avant le 9 mai, histoire de rejouer symboliquement la victoire contre le nazisme.

Présentateur : Alors il y a toujours une guerre de propagande dans l’histoire. D’autres comparent ce qui se passe aujourd’hui à l’invasion de la Pologne en 1939, quand l’Union Soviétique, liée à l’Allemagne par le pacte Germano-Soviétique, envahissait la Pologne sous prétexte de protéger, à l’époque déjà, les citoyens ukrainiens et biélorusses.

CF : Oui. Alors évidemment du côté russe, on va nier cette comparaison qui est pourtant assez juste. On préfère fédérer le camp anti-OTAN en agitant le spectre de l’ex-Yougoslavie, l’essentiel étant d’être toujours et en toutes circonstances, quel que soit le droit international ou le nombre de morts potentiels, contre une intervention dite ”occidentale”. Pourtant dans cette affaire, l’Europe et les États Unis ont tout à perdre. L’Ukraine rappelons-le ne présente aucun intérêt stratégique. A l’inverse, se fâcher avec la Russie présente un risque diplomatique majeur pour les Etats Unis et un risque énergétique dévastateur pour l’Europe. Ce qui explique la timidité des sanctions en cours. Si les élections du 25 mai sont rendues impossibles à cause du chaos voulu par la Russie, l’Ukraine n’a pas finie de saigner. Des civils prendront les armes de part et d’autre, comme ils sont en train de le faire. Ils vont s’entretuer entre pro-ukrainiens et pro-russes, parfois au sein d’une même famille. Comme une partie de l’Ukraine ne peut pas se passer de faire des affaires avec la Russie, nous irons très probablement vers une fédéralisation du pays. La seule question désormais est de savoir : combien de morts, combien de traités violés,  il faudra, pour que Moscou soit satisfait, et pour que le sang cesse de couler ?

Commentaires

Très brefs.

Pour quelqu’un qui dénonce les “délires complotistes”, c’est quand même impressionnant.

Les aides avec les échelles à Odessa sont arrivées très tard. Il y a d’abord eu ça – mais c’est sans importance :https://www.youtube.com/watch?list=UUvcixnPTwtpx8Xxdnbuvn1Q&v=oQRUuG6bcRA

ATTENTION VIDEO VIOLENTE ET DURE (regardez bien à gauche au début) : http://www.dailymotion.com/video/x1t0vff_choc-odessa-2-mai-2014-on-acheve-bien-les-blesses_webcam#from=embediframe

Pour l’attaque contre Russia Today, digne de John Kerry, “vous ne verrez pas ces images sur Russia Today”, désolé : https://www.youtube.com/watch?v=oN6JISr2pYo

La propagande scandaleuse sur les grands médias, elle est surtout en Occident…

Les “terroristes de Poutine” à Kramatorsk (interview par l’excellent Graham Phillips) : https://www.youtube.com/watch?v=EtB3lGLWeac#t=1

 

 



Catégories :Médias

1 réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :