Cinq réseaux pédophiles impliquant Westminster font l’objet d’une enquête de Scotland Yard

Parly-858px_3144896b

Les Chambres du Parlement, à Londres – Photo Getty Images

Par David Barrett, le 22 décembre 2014

Des allégations concernant un complexe réseau d’abus d’enfants au cœur du gouvernement britannique émergent, alors qu’un député en pointe de la campagne réclamant la justice livre une liste de 22 noms à la police.

Les policiers enquêtent sur l’allégation que jusqu’à cinq réseaux pédophiles aient été en opération au cœur de Westminster, impliquant des politiciens « hautement influents ».

Un député travailliste qui a lui-même livré un dossier de preuves à Scotland Yard a dit que selon lui, la complexité des réseaux d’abus d’enfants au cœur du gouvernement, pendant les années ’70 et ’80, avait été grandement sous-estimée.

John Mann, député pour Bassetlaw, a affirmé qu’il était « inconcevable » que la police ne procède pas aux arrestations et aux auditions de certains des politiciens qu’il a nommés, dans une liste remise plus tôt ce mois-ci aux inspecteurs. M. Mann, qui a passé des mois à examiner des preuves provenant de membres du public, a rencontré Scotland Yard et leur a livré des preuves sur 22 politiciens, dont trois députés en exercice et trois membres de la Chambre des Lords.

Bien que certains qui figurent sur la liste sont aujourd’hui morts, elle contient également les noms d’autres personnalités encore vivantes mais qui ne gravitent plus activement dans les cercles de Westminster.

« Il y a au moins cinq réseaux pédophiles qui impliquaient des députés, » a-t-il affirmé. « Chacun d’entre eux impliquait au moins un député et d’autres davantage, et c’étaient là des groupes de gens qui connaissaient des activités des uns et des autres. Dans certains cas je pense qu’ils commettaient ces abus ensemble. »

Quatorze des individus identifiés par M. Mann étaient des députés conservateurs, cinq étaient des travaillistes et trois venaient d’autres partis politiques. Il a insisté sur le fait qu’il ne se servirait pas de son privilège parlementaire pour nommer les politiciens qui figurent sur la liste, parce qu’il pense que la police doit pouvoir complètement et convenablement mener son enquête.

« Ce que fait la police aujourd’hui aurait dû être fait il y a longtemps, » a-t-il dit. « Trois de ces personnalités étaient hautement influentes. »

Le député, dont l’action a contribué à garantir l’ouverture d’une enquête sur les présumés réseaux pédophiles de l’establishment (au Royaume-Uni, des révélations en cascade sur des réseaux pédophiles institutionnels ont lieu depuis deux ans, gardées sous silence par les médias « mainstream » francophones, ndlr), est parvenu à cette liste de noms à partir de centaines d’éléments d’information que le public lui avait fournis.

« Je pense que les 22 noms valent tous l’effort d’une enquête policière, » a déclaré M. Mann au Telegraph. « À mon avis les preuves sont accablantes pour à peu près la moitié d’entre eux. Il serait inconcevable, dans certains cas, qu’ils ne se fassent pas auditionner à propos de ces allégations. Certaines des preuves sont incroyablement fortes. Je suis à peu près sûr qu’il subsiste des noms dont je n’ai pas conscience. » M. Mann a affirmé que certaines de ses sources étaient des fonctionnaires haut placés au sein d’institutions. « Ce n’est pas une histoire à la Mickey Mouse, » a-t-il dit.

M. Mann a remis son dossier à des inspecteurs de l’Opération Trinity, l’enquête de la Metropolitan Police sur des allégations d’abus dans des foyers pour enfants à Lambeth, au sud de Londres. Un éventail d’autres investigations a aussi été lancé dont l’Opération Midland, qui se penche sur des allégations d’abus d’enfants centrées autour de Westminster.

M. Mann a dit qu’il était inquiet que la police passe à côté de l’importance d’une partie des preuves provenant de son bureau ainsi que d’autres sources, parce qu’il n’y a pas d’enquête globale recouvrant toutes les allégations.

« Mon inquiétude est qu’il y a tellement d’enquêtes de police différentes là-dessus, à Londres et dans d’autres parties du pays, » a dit le député. « Ils ne se parlent pas entre eux. L’opération Trinity n’était pas informée d’une bonne partie des noms qui sont, je le sais, étudiés par l’Opération Midland. »

Ceci vient après que Scotland Yard ait annoncé la semaine dernière enquêter sur les meurtres de nature présumée pédophile de trois jeunes garçons à la fin des années ’70 et au début des années ’80. L’Opération Midland se focalise sur des allégations de « fêtes » pédophiles à Dolphin Square, un pâté de maisons select de Pimlico au centre de Londres, qui fut longtemps populaire parmi les députés à cause de sa proximité des Chambres du Parlement.

L’officier supérieur qui mène l’enquête a dit que des gens ayant vécu à, ou visité Dolphin Square à l’époque « auront vu ou entendu des choses dont ils ne comprendront qu’aujourd’hui le sens ». Un témoin qui a joué un rôle essentiel jusqu’à maintenant, connu seulement sous le nom de « Nick » a apparemment dit aux inspecteurs avoir vu, autour de 1980, un député conservateur étrangler jusqu’à la mort un garçon de 12 ans lors d’une orgie.

Les inspecteurs ont décrit l’éventail de preuves fournies par Nick sur le réseau pédophile comme « crédible et vrai ». Le choix de la police de rendre les allégations connues du public signifie probablement qu’ils ont été à même de s’assurer de quelques preuves corroborant les allégations de Nick. Mais leur appel à ce que d’autres victimes, ainsi que d’autres éventuels témoins politiques se fassent connaître, implique que les inspecteurs auront sans doute besoin de davantage de témoignages de première main avant de se mettre à auditionner des personnalités publiques.

Source: http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/crime/11306575/Five-Westminster-paedophile-rings-probed-by-Scotland-Yard.html



Catégories :Société

Tags:, , , , , ,

2 réponses

  1. A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    le diable est il « yankee » !

Rétroliens

  1. Les Dessous du réseau pédocriminel | L'Amer Dessous Des Cartes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :