La politique du régime de Kiev pour l’est de l’Ukraine est la torture, le viol et le meurtre

97b4a1f262673bf5f8d689f22b725dce17ee082dPar George Eliason, le 30 décembre 2014

Imaginez une affiche fixée au podium du Sénat au Palais du Luxembourg à Paris lisant « La Corse sera à nous! » Dessiné dessus se trouve un véhicule de l’avant blindé arborant le drapeau français, et roulant sur un monceau de cadavres. C’est précisément ce que montre, à propos du Donbass, la photo ci-dessous. Voilà la déclaration officielle de Kiev sur le massacre de masse en cours dans la région. Cette pancarte a été affichée dans la chambre du Sénat ukrainien (Verkhovna Rada).

Le président Poroshenko et son gouvernement n’ont plus de place pour esquiver les accusations de génocide.

Le 18 décembre, le nouveau membre fraîchement émoulu de la Verkhovna Rada Semen Semenchenko, ex-commandant du bataillon « Donbass », a prévenu que l’Ukraine avait l’intention de pourchasser les terroristes du Donbass, où qu’ils soient sur la planète. Les terroristes du Donbass que Semenchenko entend pourchasser sont tous ceux qui ne sont pas partis quand a commencé l’ « opération anti-terroriste ».

Ukraine-Podium

Andrey Biletsky, ancien commandant du bataillon « Azov », idéologue nationaliste ukrainien et petit protégé des cercles de Victoria Nuland (Biletsky fut nommé membre de la Verkhovna Rada par Arseniy Yatseniouk) a précisé, lors d’une interview avec Foreign Policy, l’identité de ces terroristes:

Malheureusement, parmi la population ukrainienne aujourd’hui il y a beaucoup de « Russes » (par leur mentalité, pas leur sang), des « Feujs », des « Américains », des « Européens » (de l’Union Européenne libérale-démocrate), des « Arabes », des « Chinois » et ainsi de suite, mais il n’y a pas beaucoup d’Ukrainiens spécifiques… Nous ne savons pas combien de temps et d’efforts seront nécessaires pour éradiquer ces virus dangereux pour notre peuple.

Biletsky, tout nouveau sénateur qui se fait coacher pour la présidence ukrainienne, pense que même ses entraîneurs US font partie du virus qui infecte l’Ukraine.

Le viol est-il une politique officielle en Ukraine?

Son bataillon Azov (qui porte un insigne nazi) témoigne de ses vraies valeurs US et européennes à Mariupol en violant en réunion des femmes détenues prisonnières dans leurs geôles toutes les nuits, en torturant et en tuant certaines. Voici un individu qui décrit les valeurs US et démocratiques comme un dangereux virus qui doit être éradiqué, assurant ainsi que vos impôts seront à nouveau au taquet.

Insigne du bataillon "Azov", portant en arrière-plan le "Soleil Noir" nazi

Insigne du bataillon « Azov », arborant en arrière-plan le « Soleil Noir » nazi

Selon un article qui a été publié le 25 décembre par Rita Samoilov dans Kharkov News, 15-20 femmes prisonnières au centre de détention #107 sont emmenées chaque soir au camp militaire et violées par le bataillon Azov. Plus tôt cette année j’avais rapporté le même comportement aux mines de Basse-Krynka par le bataillon Aydar, résultant en des rapports de viols en masse, de torture, et de fosses communes trouvées sur le site où plus de 5000 troupes de « nettoyage » et de garde nationale ukrainiennes avaient monté leur camp. Après avoir vérifié les allégations l’OSCE a conclu qu’elles étaient fondées: Kiev a réagi en faisant d’Aydar le nouveau modèle de répression en Ukraine.

L’une des infirmières d’un hôpital qui soigne les victimes de torture après les faits affirme qu’ils y travaillent à sauver les vies de certaines des femmes qui leur sont laissées avec de la mousse de construction expansive à l’intérieur de leurs vagins et de leurs anus. À l’origine ce fut un employé de la prison qui exposa ceci en appelant Rita Samoilov à propos de l’histoire.

Les femmes sont traitées de cette façon parce qu’elles sont considérées comme des terroristes dans une ville où le fait de ne pas avoir de contacts pro-nazis sur votre téléphone suffit pour vous faire arrêter. Est-ce aussi acceptable pour les Nazis ukrainiens de violer des femmes prisonnières que de violer des collègues soldats?

À Odessa, une ville que Poroshenko a décrite comme « ukrainisée » après le pogrom de mai, l’armée ukrainienne fait venir des tanks et des véhicules blindés pour chasser les séparatistes. Les équipes de nettoyage arrivant le 30 décembre 2014 filtrent les listes des médias sociaux et arrêtent des gens qui n’ont rien fait contre l’Ukraine.

Soyons clairs; ceci n’est pas du viol et de la torture sanctionné par l’État, de la part de Kiev. Il s’agit du gouvernement de Kiev fournissant les victimes de viol et de torture. Les femmes sont détenues en prison, beaucoup sous l’accusation de séparatisme. Il s’agit du viol de prisonnières sanctionné par tous les états et gouvernements hors d’Ukraine qui soutiennent Kiev et ne font rien pour que soit ouverte une enquête.

L’Ukraine, où le meurtre est la base de vos projets financiers

Pourquoi des gens se porteraient-ils volontaires pour faire ça? Un volontaire ukrainien qui s’est fait capturer deux fois a largement répondu à cette question. Ils lui ont demandé pourquoi est-il revenu? Le volontaire (pas un conscrit) a dit que la première fois qu’il est venu au Donbass, il a assez gagné pour se payer une voiture. Il est revenu parce qu’il veut se faire de l’argent et acheter une maison.

Cette mentalité de mercenaire prévaut au sein des bataillons de nettoyage. Ces bataillons commettent la plupart des atrocités et le font avec en tête, des récompenses très nettes. Regardez la Rada à Kiev aujourd’hui. Le plus la terre est vidée de son peuple, le plus ces terres leur sont données. Pour ce faire les gens qui vivent dans ces cités, ces villes et ces maisons doivent partir d’une façon ou d’une autre. Si vous ne leur faites pas peur, tuez-les.

Selon un article dans livejournal, depuis juin 2014 il y a eu 15.852 demandes d’acquisition de terrain pour des membres des unités « anti-terroristes » et les familles de soldats morts au service à la Goszemagentstva des administrations territoriales (Département des Ressources Foncières).

Ces chiffres représentent des attributions de terres accordées par le gouvernement ukrainien en fonction de l’efficacité à se débarrasser des séparatistes. Les bataillons de nettoyage ne livrent pas une guerre. Ils assassinent et pillent. Ils torturent et violent. Ils remplissent des plateaux de tracteurs avec les possessions dérobées aux assassinés et aux déplacés qu’ils ont décidé de garder ou de vendre. Ils aiment leur travail.

La liberté de parole, la loi et l’ordre en Ukraine

La ville de Kharkov est à l’extérieur du Donbass. Elle est et a été sous contrôle ukrainien pendant tout ce temps. Kharkov possède un fort mouvement anti-Maïdan en son sein. Dans la nouvelle Ukraine démocratique, le 22 novembre Victor, un éditeur de groupe anti-Maïdan sur VK (VK, V Kontakte, est le Facebook russe, ndlr) a été arrêté et emmené pour interrogatoire par la SBU (la police secrète ukrainienne). L’éditeur du groupe est la personne qui publie les posts sur la page du groupe.

Victor qui n’était clairement pas au Donbass ni un membre de milice, fut torturé pendant 4 jours avant d’être lâché sur le côté d’une route dans un coma. Il ne regagna jamais connaissance et mourut le 26 novembre. La cause officielle de sa mort sur le certificat de l’hôpital est une pneumonie. Quatre jours plus tôt, la famille de Victor affirme qu’il était en bonne santé.

Chacun des doigts de Victor avait été brisé et replié sur le dos de sa main. Ses ongles avaient été arrachés. Toutes ses côtes étaient brisées. Son crâne avait été fendu. C’était juste un interrogatoire. Il n’a jamais été formellement poursuivi.

C’est là le même gouvernement de Kiev qui promettait l’amnistie à quiconque ne prenait pas part à la guerre et incluait dans cette amnistie les gens qui surveillaient les entrepôts, selon Andrey Lysenko, le porte-parole du Conseil National de Défense et de sécurité à Kiev.

Ceci se produit aujourd’hui à travers toute l’Ukraine depuis Lviv (Galicie, Ukraine occidentale) jusqu’aux zones contrôlées par Kiev à l’intérieur de la zone neutre à l’extérieur du Donbass. La seule zone où le style d’interrogatoire ukrainien n’a pas cours est le Donbass.

La position officielle de l’Ukraine sur le blocus humanitaire

En Ukraine, les nouvelles ne peuvent être diffusées sans avoir d’abord été avalisées par les circuits officiels. Les journalistes qui passent outre se retrouvent un beau jour sans travail. Un mauvais jour, ils sont envoyés sur les lignes de front dans le Donbass comme conscrits dans l’armée.

Dans l’optique de modeler l’opinion publique, la présentatrice populaire d’informations Natalya Stanko a brutalement déclaré que Kiev devrait bombarder le Donbass jusqu’à l’anéantissement parce que les bombarder était plus noble, et qu’affamer les gens à mort prenait trop de temps. Linguistiquement, le mot pour « mort » qu’elle a choisi se réfère à des créatures visqueuses et nuisibles, pas le genre de référence utilisée pour des êtres humains.

Dans la vidéo ci-dessous, le sénateur ukrainien Semen Semenchenko explique que la raison pour laquelle ils ne laissent pas entrer de convois humanitaires dans le Donbass est qu’il ne s’y déroule pas la moindre crise humanitaire. Selon lui, si les retraités qui ont vu leurs retraites coupées veulent les réinstaurer, tout ce qu’ils ont à faire est de se rendre dans une ville sous contrôle ukrainien comme Slavyansk, pour y faire la demande.

Semenchenko déclare ensuite que le cargo humanitaire qu’ils ont stoppé était requis pour une ville qui vivait une vraie crise humanitaire – une ville sous contrôle de Kiev depuis le milieu de l’été. Si les gens là-bas recevaient leurs retraites, leurs commodités (électricité, eau…) et leur chauffage comme il affirme que les gens du Donbass y avaient accès, qu’est-ce que ça veut dire?

Semenchenko a omis de mentionner le fait que sans permis de logement (Propiska) dans une ville, vous ne pouvez faire de demande pour quoi que ce soit.


La position du gouvernement ukrainien est également claire à travers les batailles de tanks qui ont fait rage près de Donetsk au cours des derniers jours. Des villes à l’intérieur de la zone dite neutre ont été attaquées par des bataillons de tanks ukrainiens. Des villes à l’intérieur du Donbass ont été perdues pour Kiev puis regagnées au fil des derniers jours et des dernières nuits. Les attaques se poursuivent. Kiev n’a jamais respecté les accords de Minsk, ni le cessez-le-feu.

Tout ceci semblera mineur s’il est permis à Kiev d’attaquer à nouveau. Depuis que le cessez-le-feu a été en vigueur ils ont maintenu les convois d’armement et de munitions entrant dans le Donbass. Les attaques d’éclaireurs qu’ils ont menées indiquent une grande offensive commençant très bientôt, peut-être dans quelques jours.

L’argent états-unien ou européen devrait-il être utilisé pour financer ceci?

La crise humanitaire dans le Donbass continue de s’accroître rapidement. Actuellement la seule aide directe qui arrive provient de Russie. Veuillez envisager de faire des dons à des groupes humanitaires qui travaillent directement dans le Donbass.

Source: http://www.globalresearch.ca/kiev-regimes-official-policy-for-east-ukraine-is-starvation-torture-rape-and-murder/5422112



Catégories :International

Tags:, , , , , , , , , , ,

3 réponses

  1. Ben oui puisqu’en occident nous ne sommes pas unis ni très déterminés pour contrer le mal commun,
    comme l’exprime bien le message ci-dessous:

    « Le succès viendra de l’unité. N’en avez-vous pas assez de souffrir ? Refusez la corruption.
    Ne pas défendre les Peuples opprimés est mourir au futur.
    Seule la solidarité compte sous Loi Juste.
    Quand aurez-vous la force de vous unir et de lutter contre la fausseté, la corruption, la folie prédatrice d’un petit groupe qui veut s’approprier le monde ?
    Unissez-vous et luttez pour un monde Juste avec les Justes. Les initiatives Nouvelles ne doivent pas être interrompues.
    Tout sera dit à Pâques 2015 (dimanche5 avril). Vous le verrez de vos yeux.
    La Russie rassemblera l’Europe à ses côtés et le monde entrera dans la Paix définitive.
    La Paix sera en 2015. Le 01.01.2015 »

    « La guerre dans le Donbass.
    La guerre définitive, totale, est engagée dans le Donbass. Ils (Kiev) ne laisseront personne leur résister et personne ne dit rien.
    La Crimée est sous pression, sous blocus. Sans réponse, sans soutien de la Russie, elle sera dévorée par l’ogre.
    Les hommes feraient bien de soutenir la Russie. Le 31.12.2014 »

    « Attendez-vous à des surprises : ce que les USA-Israël-Islamistes planifient n’est pas le résultat dans la réalité.
    Tout concourt à sa fin pour le monde matérialiste.
    La solidarité est la Loi. Le 31.12.2014 »

  2. A reblogué ceci sur raimanetet a ajouté:
    encouragée et insufflée par les impérialistes outre-atlantique ! rien ne change, rien ne peut vraiment changer avec les régimes d’oppression.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :