Marine Le Pen, la vérité en face

Marine Le PenPar James Petras, le 1 mai 2017

Tous les jours et par les moyens les plus inconcevables, des dirigeants de premier plan de la gauche et de la droite, depuis les banquiers aux intellectuels parisiens, fabriquent de toutes pièces des histoires et avancent des slogans dénigrant Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle.

Ils occultent son programme, substituant l’étiquette « extrémiste » à son engagement anti-impérialiste en faveur de la classe laborieuse. La crainte et l’envie, entourant le fait qu’une nouvelle dirigeante soit à la tête d’un mouvement populaire, se sont introduites au cœur des dîners imbibés de champagne d’Emmanuel « Manu » Macron. Il a de bonnes raisons d’avoir peur. Le Pen s’adresse aux intérêts fondamentaux de l’immense majorité des travailleurs, des fermiers, des fonctionnaires, des chômeurs, de la jeunesse désœuvrée et des salariés proches de la retraite de France.

Les médias grand public, la classe politique et judiciaire, ainsi que des provocateurs de rue attaquent Le Pen avec sauvagerie, travestissant sa politique étrangère comme domestique. Ils s’affolent que Le Pen s’engage à extraire la France du commandement intégré de l’OTAN – mettant de facto un terme aux guerres initiées par les USA à travers le monde. Le Pen rejette l’Union Européenne dominée par l’oligarchie et ses programmes d’austérité qui ont enrichi les banquiers et les entreprises transnationales. Le Pen promet de convoquer un référendum national sur l’UE – pour décider de la soumission française. Le Pen promet de stopper les sanctions contre la Russie et, au contraire, d’accroître les échanges avec ce pays. Elle mettra un terme à l’intervention française en Syrie et établira des liens avec l’Iran et la Palestine.

Le Pen est adepte de la revitalisation industrielle alimentée par la demande sur le mode keynésien, à l’opposé de l’agenda ultra-néolibéral reposant sur l’offre d’Emmanuel Macron.

Le programme de Le Pen augmentera l’imposition des banques et des transactions financières tout en imposant des amendes aux fuites de capitaux, afin de perpétuer le financement du départ à la retraite en France à l’âge de 62 ans pour les femmes et de 65 ans pour les hommes, de conserver la semaine de 35 heures et de fournir un salaire en heures supplémentaires toujours exonéré d’impôts. Elle promet une intervention directe de l’état pour empêcher la délocalisation d’usines vers des économies à bas salaires de l’UE et le licenciement des travailleurs français.

Le Pen s’engage à augmenter les dépenses publiques pour la protection de l’enfance, les pauvres et les handicapés. Elle s’est engagée à protéger les fermiers français contre les importations subventionnées à bas prix.

Marine Le Pen soutient le droit à l’avortement et ceux des homosexuels. Elle s’oppose à la peine de mort. Elle promet de réduire les impôts de 10% pour les plus bas salaires. Marine s’engage à lutter contre le sexisme, et en faveur de la parité salariale entre hommes et femmes.

Marine Le Pen réduira l’immigration à 10 000 personnes [par an] et sévira contre les immigrants ayant des liens avec le terrorisme.

Emmanuel Macron: macro-programmes pour les milliardaires et micro-programmes pour les travailleurs

Macron a été banquier d’investissement au service de l’oligarchique Banque Rothschild & Cie. qui a profité de la spéculation et du pillage des deniers publics. Macron a officié dans le Ministère de l’Économie du Président Hollande, chargé de « l’industrie et du numérique », de 2014 à 2016. C’était à l’époque où le « socialiste » Hollande avait imposé un agenda en faveur du patronat, qui comprenait un dégrèvement d’impôts de €40 milliards pour les plus riches.

Macron est lié au Parti Les Républicains et à ses confédérations alliées bancaires et financières, dont les exigences comprennent: l’augmentation de l’âge du départ à la retraite, la réduction des dépenses sociales, le licenciement de dizaines de milliers de fonctionnaires et la facilitation du flux de capitaux sortants et de l’influx d’importations à vil prix.

Macron est un supporter inconditionnel de l’OTAN et du Pentagone. Il soutient sans ambages l’Union Européenne. Pour leur part, les oligarques de l’UE sont enthousiastes devant l’adhésion de Macron au principe d’une plus grande austérité pour les travailleurs français, tandis que les généraux peuvent s’attendre à un soutien matériel total pour la poursuite et l’initiation des guerres des USA et de l’OTAN sur trois continents.

Propagande, étiquettes et mensonges

Les politiques économiques bellicistes, antisociales et basées sur l’offre de Macron ne nous laissent qu’une seule conclusion: Marine Le Pen est la seule candidate de gauche. Son programme et ses engagements sont pro-sociaux, ils ne sont pas issus d’une droite « dure » ou « extrême » – et encore moins « fasciste ».

Macron, pour sa part, est un extrémiste de droite avoué et certainement pas un « centriste », ainsi que l’affirment les médias et l’élite politique! Il n’est besoin que de constater son C.V. bancaire, ses soutiens actuels parmi les oligarques et ses politiques ministérielles alors qu’il était au service de François Hollande.

Les « Macronistas » ont taxé Marine Le Pen d’extrême « nationalisme », de « fascisme », « d’antisémitisme » et de « racisme anti-immigrants ». « La gauche française », ou ce qu’il en reste, a aveuglément gobé la campagne des oligarques contre Le Pen en dépit de l’origine nauséabonde de ces diffamations.

Le Pen est par-dessus tout une « souverainiste »: « la France d’abord ». Son combat se mène contre les oligarques de Bruxelles et pour la restauration de la souveraineté du peuple français.

Il y a une ironie infinie dans la labellisation « d’extrême droite » de la lutte contre le pouvoir politique impérialiste. C’est une insulte que de réduire les exigences populaires pour un pouvoir démocratique à domicile par-delà les politiques économiques les plus simples, les dépenses fiscales, la politique des revenus et les prix, des budgets et des déficits à la notion « d’extrême droite ». Marine Le Pen a systématiquement transformé la direction et le programme socio-économique du Parti du Front National.

Elle en a expulsé les antisémites, y compris son propre père! Elle a transformé la politique du parti sur les droits des femmes, l’avortement, l’homosexualité et la notion de race. Elle a remporté le soutien des jeunes ouvriers d’usine en contrat ou au chômage, des fonctionnaires et des fermiers. Les jeunes travailleurs sont trois fois plus prompts à soutenir son programme national de revitalisation industrielle, par-delà le « dogme du marché libre » de Macron. Le Pen a attiré le soutien des fermiers français ainsi que de la classe moyenne provinciale en déshérence, des commerçants, des employés de bureau, des travailleurs des métiers du tourisme et des dirigeants de PME.

En dépit des tendances au sein des masses françaises contre les oligarques, l’intelligentsia et les journalistes politiques ont singé les calomnies de l’élite dirigées contre Le Pen car ils n’osent pas se mettre à dos leurs directeurs de rédaction médiatiques ou leurs doyens d’université. Ils ne concèderont pas les changements profonds intervenus au sein du Front National sous la direction de Marine Le Pen. Ils se font maîtres du « double langage » – parler d’une voix de gauche tout en travaillant pour la droite. Ils mélangent le moindre mal avec le pire des maux.

Si Macron remporte cette élection (et rien n’est garanti!), il appliquera sans aucun doute son agenda néolibéral « dur » et « extrême ». Lorsque les travailleurs français feront grève et que des manifestants érigeront des barricades dans les rues en réaction à l’austérité de Macron, la fausse gauche bêlera de son inconséquente « critique » de la « raison impure ». Ils déclareront qu’ils avaient toujours vu juste.

Si Le Pen perd cette élection, Macron imposera son programme et allumera la mèche du courroux populaire. Marine en deviendra une candidate d’autant plus forte pour l’élection suivante… si les organes judiciaires de l’oligarchie française ne l’emprisonnent pas pour le crime d’avoir pris la défense de la souveraineté et de la justice sociale.

Source: http://petras.lahaine.org/?p=2139



Catégories :France

Tags:, ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :